Ronald Shannon Jackson

Ronald Shannon Jackson - © Fred Haslimann

nato il 12.1.1940 a Fort Worth, TX, Stati Uniti d'America

morto il 19.10.2013 a Fort Worth, TX, Stati Uniti d'America

Alias Ron Jackson

Links ronaldshannonjackson.com (Inglese)

Purtroppo non disponiamo ancora d'alcuna biografia in lingua italiana.

Ronald Shannon Jackson

Da Wikipedia, l'enciclopedia libera

Ronald Shannon Jackson
Ronald Shannon Jackson 06N5970.jpg
Profession(s) Musicien
Genre(s) Jazz, free funk
Instrument(s) Batterie
Années actives 1965 2013
Label(s) Antilles Records
Caravan of Dreams
DIW Records

Ronald Shannon Jackson (né le janvier 1940 12 (12-janvier-1940) (Erreur dexpression : mot « janvier » non reconnu ans) et mort le octobre 19 2013 à Fort Worth, Texas[1]), est un batteur de jazz américain.

Biographie

Ronald Shannon Jackson est né à Fort Worth (Texas)[2], et a étudié au lycée I.M. Terrell[3],[4]. Il est notamment connu pour son approche inhabituelle de son instrument, qui attire autant d'inspiration de la vie militaire que des parades de jazz avec les tambours traditionnels. .

En 1979, il fonde son propre groupe nommé « Decoding Society »[2], en jouant ce qu'on appelle le free funk, un mélange de rythmes de funk et d'improvisation de free jazz.

Avec Sonny Sharrock, Peter Brötzmann, et Bill Laswell, Jackson a été membre du quatuor Last Exit[2]. En 1987, il a cofondé les groupes « Power Tools » (avec le guitariste Bill Frisell et le contrebassiste Melvin Gibbs) et « SXL » (avec Laswell, le violoniste L. Shankar, le batteur sénégalais Aiyb Dieng, et le percussionniste du groupe le coréen SamulNori). En 1988, il fait équipe avec Laswell et le saxophoniste japonais Akira Sakata dans le trio « Mooka ». Il a également enregistré avec Charles Tyler (date du premier enregistrement de Ronald), James Blood Ulmer (Ronald était l'un des membre originaux du groupe de musique d'Ulmer « Music Revelation Ensemble »), Billy Bang et Albert Mangelsdorff.

Ses plus récentes tournées performantes en Europe ont été réalisées avec Wadada Leo Smith et John Lindberg, d'une part, et avec Melvin Gibbs, Joseph Bowie, Vernon Reid et James Blood Ulmer de l'autre.

Il meurt le 19 octobre 2013 à l'âge de 73 ans, des suites d'une leucémie.

Discographie

En tant que leader

  • Eye on You (About Time, 1980)
  • Nasty (Moers Music, 1981)
  • Street Priest (Moers, 1981)
  • Mandance (Antilles Records, 1982)
  • Barbeque Dog (Antilles, 1983)
  • Montreux Jazz Festival (Knit Classics, 1983)
  • Pulse (Celluloid Records, 1984)
  • Decode Yourself (Island, 1985)
  • Taboo (Venture/Virgin, 198183)
  • Earned Dream (Knit Classics, 1984)
  • Live at Greenwich House (Knit Classics, 1986)
  • Live at the Caravan of Dreams (Caravan of Dreams, 1986) AKA Beast in the Spider Bush
  • When Colors Play (Caravan of Dreams, 1986)
  • Texas (Caravan of Dreams, 1987)
  • Red Warrior (Axiom, 1990)
  • Raven Roc (DIW, 1992)
  • Live in Warsaw (Knit Classics, 1994)
  • What Spirit Say (DIW, 1994)
  • Shannon's House (Koch, 1996)

En groupe

  • Avec Last Exit
    • Köln (ITM, 1986)
    • Last Exit (Enemy, 1986)
    • The Noise of Trouble (Enemy, 1986) with guests Akira Sakata and Herbie Hancock
    • Cassette Recordings 87 (Celluloid, 1987)
    • Iron Path (Virgin, 1988)
    • Headfirst into the Flames : Live in Europe (Muworks, 1989)
  • Avec Mooko :
    • Japan Concerts (Celluloid, 1988)
  • Avec Music Revelation Ensemble :
    • No Wave (Moers, 1980)
    • Music Revelation Ensemble (DIW, 1988)
  • Avec Power Tools :
    • Strange Meeting (Antilles, 1987)
  • Avec SXL :
    • Live in Japan (Terrapin/Sony Japan, 1987)
    • Into the Outlands (Celluloid, 1987)
  • Autres :
    • Albert Ayler: At Slug's Saloon, vols. 1&2 (ESP, 1966)
    • Albert Ayler: Holy Ghost: Rare and Unreleased Recordings (Revenant, 196270)
    • Ornette Coleman: Dancing in Your Head (A&M, 1973, 1975)
    • Ornette Coleman: Body Meta (Artists House, 1975)
    • Bill Laswell: Baseline (Elektra Musician, 1982)
    • Cecil Taylor: The Cecil Taylor Unit (New World, 1978)
    • Cecil Taylor: 3 Phasis (New World, 1978)
    • Cecil Taylor: One Too Many Salty Swift and Not Goodbye (Hathut Records, 1978)
    • Charles Tyler: Charles Tyler Ensemble (ESP, 1966)
    • James Blood Ulmer: Are You Glad to Be in America? (Rough Trade, 1980)
    • James Blood Ulmer: America: Do You Remember the Love? (Blue Note, 1986)
    • John Zorn: Spillane (Nonesuch, 198687)
    • Bertrand Gallaz: 'Talk To You In A Minute (Plainisphare, 1993)

Notes et références

  1. http://jazztimes.com/articles/108150-drummer-composer-ronald-shannon-jackson-dies-at-73
  2. 2,0, 2,1 et 2,2 Scott Yanow, « Ronald Shannon Jackson » sur Allmusic. Consulté le 20 avril 2013.
  3. (en) « Jazz jumps back onto the Cowtown scene », dans Fort Worth Weekly, 27 février 2008 [texte intégral (page consultée le 25 juillet 2012)].
  4. (en) Joe Nick Patoski, Willie Nelson : An Epic Life, Little, Brown, 21 Modèle:MONTHNAME sans erreur 2008, 567 p. [présentation en ligne], p. 50 .

Liens externes

Modèle:Autorité

Questa pagina è stata modificata l'ultima volta il 28.04.2014 10:12:42

Questo articolo si basa sull'articolo Ronald Shannon Jackson dell'enciclopedia liber Wikipedia ed è sottoposto a LICENZA GNU per documentazione libera.
In Wikipedia è disponibile una lista degli autori.