Juan Carmona

Date de naissance 1963 à Lyon, Rhône-Alpes, France

Links www.juancarmona.com (Français)

Juan Carmona

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Juan Carmona
Alias el Gitano francés
Genre(s) flamenco
Instrument(s) guitare flamenca
Années actives depuis 1988
Label(s) Le Chant du Monde

Juan Carmona est un guitariste français de flamenco, né à Lyon en 1963.

Parti s'installer en Andalousie durant sa jeunesse, il remporte plusieurs concours internationaux de guitare. Sa carrière discographique l'amène à se produire à travers le monde. Plusieurs de ses albums sont nommés aux Latin Grammy Awards dans la catégorie « meilleur album flamenco ».

Biographie

Jeunesse

Juan Carmona s'initie à la guitare flamenca à l'âge de 10 ans et donne son premier récital à Marseille en 1978[1],[2]. Il séjourne durant une dizaine d'années à Jerez de la Frontera, en Andalousie, où il parfait sa connaissance de la culture flamenca[3]. Il accompagne des chanteurs comme Agujetas et Duquende, et enregistre entre autres avec Chano Domínguez. En 1988, Juan Carmona remporte le grand prix du concours international de guitare de Jerez de la Frontera. L'année suivante, le guitariste Manolo Sanlúcar lui remet le diplôme de la fondation flamenca de Jerez. Il remporte le prix de la Villa Médicis hors les murs, ainsi que le trophée Don Antonio Chacón en 1990, puis le concours Paco de Lucía de Madrid en 1994[2],[4].

Carrière musicale

En 1996, Juan Carmona débute sa carrière discographique avec l'album Borboreo, dédié à la ville de Jerez et enregistré sous la direction musicale d'Isidro Muñoz. La même année, il accompagne José Mendez et Moraíto Chico sur l'album Entre dos barrios. Rentré en France, il entame une série de tournées à travers le monde, qui le mènent notamment aux États-Unis et en Russie. Ses deux albums suivants, Orillas et Sinfonica Flamenca, sont nommés aux Latin Grammy Awards dans la catégorie « meilleur album flamenco », respectivement en 2003 et 2007[2].

En 2005, Jean-Marie David réalise Juan Carmona, le flamenco à fleur de peau, un film documentaire de 52 minutes consacré au guitariste[5].

Autres activités

Depuis 2003, il enseigne le flamenco au Conservatoire régional de La Garde près de Toulon[6].

Vie personnelle

Juan Carmona naît à Lyon dans une famille gitane. Les Carmona, qui viennent d'Andalousie, quittent le pays afin de fuir le régime franquiste[3],[7].

Discographie

Albums

  • Borboreo (1996, Le Chant du Monde)
  • Antes (1998, L'Empreinte Digitale)
  • Caminos Nuevos (2000, L'Empreinte Digitale)
  • Orillas (2002, Night & Day Records)
  • Sinfonica Flamenca (2006, Le Chant du Monde / Harmonia Mundi)
  • El Sentido del Aire (2010, Le Chant du Monde / Harmonia Mundi)
  • Alchemya (2013, Nomades Kultur / Harmonia mundi)

Collaborations

  • Entre dos barrios (1996, Lempreinte digitale / Harmonia Mundi)

Notes et références

  1. (en) Bernard Leblon, Gypsies and flamenco : the emergence of the art of flamenco in Andalusia, University of Hertfordshire Press, 2003, 2e éd., 135 p. (ISBN 9781902806051) [lire en ligne], p. 93 
  2. 2,0, 2,1 et 2,2 (en) Jason Birchmeier, « Biographie de Juan Carmona », Allmusic
  3. 3,0 et 3,1 Alain Brunet, « Juan Carmona : «Un gitan est un gitan» », 26 juin 2010, La Presse
  4. (es) Juan Carmona, premio de guitarra Paco de Lucía, 5 octobre 1994, El País
  5. Juan Carmona, le flamenco à fleur de peau, Télérama
  6. Jacqueline Cnobloch, « Toulon « Nuits flamencas » : trois soirées de culture andalouse », 19 juillet 2009, Var-Matin
  7. Denis Peiron, « Portrait : Juan Carmona », 2 novembre 2005, La Croix

Lien externe

Site officiel

Dernière modification de cette page 13.10.2013 09:57:22

Récupérée de Juan Carmona de l'encyclopédie libre Wikipedia. Tous les textes sont disponibles sous les termes de la Licence de documentation libre GNU.