Hans Werner Henze

Hans Werner Henze

Date de naissance 1.7.1926 à Gütersloh, Nordrhein-Westfalen, Allemagne

Date de décès 27.10.2012 à Dresden, Sachsen, Allemagne

Hans Werner Henze

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Hans Werner Henze
Hans Werner Henze en 1960.

Activité principale Compositeur

Hans Werner Henze, né le juillet 1926 1 (1-juillet-1926) (Erreur dexpression : mot « juillet » non reconnu ans) à Gütersloh, Allemagne, sous la « République de Weimar », et mort le octobre 27 2012 à Dresde, Allemagne, est un compositeur allemand[1]. Il résidait en Italie depuis 1953.

Parcours

D'abord influencé par Stravinski, il s'initie à la musique sérielle auprès de Wolfgang Fortner.

Ses premières compositions à l'exemple de son Concerto pour violon (1947) se placent d'emblée sous le signe de l'atonalité.

Son style se diversifie par la suite et se libère quelque peu des techniques sérielles à travers des genres musicaux aussi différents que la symphonie et l'opéra.

Il acquiert la célébrité dès les années 1950 avec une série d'uvres écrites pour la scène comme Boulevard Solitude (1951), König Hirsch (1955) et Der Prinz von Hombourg (1958).

Il s'est entre-temps installé en Italie après avoir obtenu en 1953 le Prix Italia pour son opéra radiophonique Ein Landarzt (Un Médecin de campagne), d'après une nouvelle de Kafka.

Engagé à l'extrême-gauche dans les années 1960-70, il dédie son oratorio Das Floss der Medusa (Le Radeau de la Méduse) à Che Guevara et séjourne un temps à Cuba, où il crée sa Sixième Symphonie (1969).

Il est aussi l'auteur de plusieurs partitions pour le cinéma allemand (Les Désarrois de l'élève Törless, L'Honneur perdu de Katharina Blum et Un Amour de Swann de Volker Schlöndorff), mais aussi français (Muriel et L'Amour à mort d'Alain Resnais).

D'une manière générale, son langage musical se situe dans la lignée du sérialisme lyrique d'Alban Berg et de Karl Amadeus Hartmann.

Compositeur prolifique, il a écrit dix symphonies et une vingtaine d'opéras, dont certains en collaboration avec la poétesse autrichienne Ingeborg Bachmann.

Le projet Henze (RUHR.2010 - Capitale européenne de la culture)

Né à Gütersloh, son uvre se transmet au travers d´une diversité rare et d´envergure. En tant que professeur, organisateur de festivals, découvreur et soutien de jeunes talents, et enfin théoricien, il appartient à ces protagonistes de l´art moderne. C´est dans ce cadre que RUHR.2010 - Capitale européenne de la culture a choisi de développer un projet intitulé « Projet Henze : nouvelle musique pour une métropole ». Plus de 40 institutions de la métropole de la Ruhr présenteront de janvier à décembre 2010 des uvres musicales et des représentations publiques de Henze au cours de plus de 50 évènements et ce, dans 30 villes de la région. Le but est de former un réseau pour une musique nouvelle dans toute la métropole de la Ruhr. Le programme comprendra des opéras, des ballets, des concerts symphoniques, des concerts de musique de chambre, et des uvres inhabituelles comme un opéra-Internet, une rétrospective filmique, un opéra radiophonique et plusieurs projets de jeunes.

Au centre de l´uvre de Hans Werner Henze, l'on trouve l´idée de musique comme vecteur. C´est pourquoi Henze a toujours cherché - dans un grand nombre d´uvres et de projets - à travailler spécialement avec enfants et adolescents. Ses compositions et ses ateliers d'une part, et sa mise en uvre d´un art de la médiation d'autre part, sont une anticipation de bon nombre de projets éducatifs développés lors des événements musicaux actuels. En plus de l´avant-première du nouvel opéra de Henze, auront lieu, en 2010, lors du « Projet Henze », un grand nombre de représentations et de formats qui s´adresseront particulièrement aux jeunes. Il en est ainsi du projet d´« opéra-internet » qui octroiera un nouvel aperçu sur le monde musical de l´artiste ou encore de l´atelier de composition « mytunes.nrw » dans lequel les jeunes pourront créer et présenter leur propre musique en étant encadrés par des compositeurs contemporains.

Distinctions

  • Membre de l'Académie des arts de Berlin (1959)[2]
  • Grand officier de l'ordre du Mérite de la République fédérale d'Allemagne (2008)

Opéras majeurs

  • Boulevard Solitude (inspiré de Manon Lescaut de Antoine François Prévost dit l'abbé Prévost) (1951)
  • König Hirsch (Le Roi cerf) (1952-55, révisé en 1962)
  • Der Prinz von Hombourg (Le Prince de Hombourg, d'après Heinrich von Kleist, livret d'Ingeborg Bachmann)
  • Elegy for young Lovers (Élégie pour jeunes amants) (1959-61)
  • Der junge Lord (Le Jeune Lord, livret d'Ingeborg Bachmann) (1964)
  • The Bassarids (Les Bassarides, d'après Euripide) (1965)
  • We Come to the River (1975)
  • L'Upupa und der Triumph der Sohnesliebe (2003)

uvres diverses

  • Ode au vent d'ouest pour violoncelle et orchestre 1953
  • Ondine (en) (ballet en trois actes sur un argument de Frederick Ashton d'après Ondine de Friedrich de La Motte-Fouqué (1958)
  • Double concerto pour hautbois et harpe 1966
  • Concerto nº 2 pour piano 1967
  • Die englische Katze, opéra en deux actes, tiré de la nouvelle d'Honoré de Balzac : Peines de cur d'une chatte anglaise, livret dEdward Bond, musique de Hans Werner Henze. création mondiale au Festival de Schwetzingen en 1983, coproduction avec lOpéra de Lyon en 1984[3].
  • Gisela!, opéra (2010)
  • Symphonie nº 1 (1947-1963-1999)
  • Symphonie nº 2 (1949)
  • Symphonie nº 3 (1949-1950, créée en 1951)
  • Symphonie nº 4 (1960-1962, créée en 1963)
  • Symphonie nº 5 (1962, créée en 1963)
  • Symphonie nº 6 (1969)
  • Symphonie nº 7 (1983-1984)
  • Symphonie nº 8 (1992-1993)
  • Symphonie nº 9 (1997)
  • Symphonie nº 10 (1997-2000, créée en 2002)
  • Quatuors à cordes (1947-1977)

Notes et références

  1. Communiqué des éditions Schott-Verlags sur la mort de Hans Werner Henze [1]
  2. (de) Hans Werner Henze - Von 1959 bis 1968 Mitglied der Akademie der Künste, Berlin (West), Sektion Musik. Von 1968 bis 1990 Korrespondierendes Mitglied der Akademie der Künste, Berlin (Ost), Sektion Musik. Von 1985 bis 1993 Mitglied der Akademie der Künste, Berlin (West), Sektion Musik. Von 1990 bis 1993 Ordentliches Mitglied der Akademie der Künste, Berlin (Ost), Sektion Musik. Seit 1993 Mitglied der Akademie der Künste, Berlin, Sektion Musik sur le site de l'Akademie der Künste
  3. Introduction à Peines de cur d'une chatte anglaise, p. , Paris, Flammarion GF, 1985.

Voir aussi

Articles connexes

  • Musique contemporaine

Liens externes

  • (en) Site officiel de RUHR.2010
  • (en) Projet Hans Werner Henze
  • (fr) Hans Werner Henze sur le site de l'Ircam.
  • (fr) Extraits d'archives sonores d'uvres de Hans Werner Henze (Portail de la musique contemporaine).
Précédé par Hans Werner Henze Suivi par
Luciano Berio
Prix Ernst von Siemens
Heinz Holliger
Dernière modification de cette page 20.02.2014 04:46:51

Récupérée de Hans Werner Henze de l'encyclopédie libre Wikipedia. Tous les textes sont disponibles sous les termes de la Licence de documentation libre GNU.