Base de données musicale

Musicien

Johann Friedrich Fasch

Johann Friedrich Fasch

Date de naissance 15.4.1688 à Buttelstedt bei Weimar, Thüringen, Allemagne

Date de décès 5.12.1758 à Zerbst, Sachsen-Anhalt, Allemagne

Johann Friedrich Fasch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Johann Friedrich Fasch est un compositeur, violoniste et organiste allemand, né à Buttelstädt près de Weimar le 15 avril 1688 et décédé à Zerbst le 5 décembre 1758.

Biographie

Johann Friedrich Fasch aborda la musique comme choriste avant d’être enrôlé par Johann Kuhnau à la célèbre Thomasschule de Leipzig ; il étudia ensuite à l’Université de Leipzig de 1708 à 1711. Sans avoir reçu de formation de compositeur, il commença à composer et sa réputation se fit si rapidement que son souverain lui commanda des opéras en 1711 et 1712. C’est vers ces années que Fasch entreprit d’étudier la composition à Darmstadt avec Johann Christoph Graupner et Gottfried Grünewald. Il occupa par ailleurs quelques postes, notamment de violoniste à Bayreuth, d’organiste à Greiz, et de maître de chapelle à la cour du comte Wenzel Morzin à Prague. En 1722, il accepta le poste de maître de chapelle à Zerbst où il resta jusqu’à la fin de ses jours.

Œuvre

Johann Friedrich Fasch composa dans presque tous les genres musicaux en vogue à son époque. Il fut un compositeur respecté de tous, y compris de Jean-Sébastien Bach qui copia plusieurs ouvertures de Fasch.

L’élément le plus important est sans aucun doute la transition que l’œuvre de Fasch réalise entre les styles baroque et classique : d’après Gottfried Küntzel, Fasch « développa le vocabulaire d’un nouveau langage musical sur une trame formelle traditionnelle; dans certaines de ses œuvres tardives, il anticipa de manière tout à fait remarquable les idiomes — mais pas les structures formelles — utilisées ensuite par Gluck, Haydn et Mozart. »

Musique vocale sacrée

  • 12 cycles de cantates, hélas tous perdus (il ne nous reste qu’une cinquantaine de cantates, pour la plupart isolées)
  • au moins 1 passion (Passion selon Brockes)
  • 16 messes ou mouvements de messes
  • 7 psaumes + Magnificat
  • 9 autres pièces perdues

Musique vocale profane

  • 4 opéras, tous perdus
  • nombreuses sérénades (dont il ne nous reste que deux; la première composée à l'occasion de l'anniversaire de Jean Auguste d'Anhalt-Zerbst (1723), et l'autre composée à l’occasion de l’anniversaire de « son Altesse Impériale la Grande Princesse » datée du 20 mai 1757.

Musique instrumentale

  • 96 ouvertures
  • 68 concertos dont 33 concerti grossi
  • 19 symphonies pour cordes et basse continue
  • 18 sonates en trio (la Sonate en ut mineur pour 2 violons et clavecin (b. c.), FaWV N:c2, dont les 2 premiers mouvements ont été transcrits pour l'orgue par J. S. Bach, BWV 585).

Liens externes

Dernière modification de cette page 05.10.2018 14:30:10

Récupérée de Johann Friedrich Fasch de l'encyclopédie libre Wikipedia. Tous les textes sont disponibles sous les termes de la Licence de documentation libre GNU.