Catherine Ringer

Date de naissance 18.10.1957 à Suresnes, Île-de-France, France

Links www.catherineringer.com (Français)

Catherine Ringer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Catherine Ringer
Les Rita Mitsouko f7692871.jpg
Profession(s) Chanteuse, auteur-compositeur-interprète, danseuse, actrice
Genre(s) Chanson française, rock, musique électronique
Instrument(s) Claviers, guitare, instrument à cordes, guitare basse, percussion
Années actives Depuis 1976

Catherine Ringer, née le 18 octobre 1957 à Suresnes (Hauts-de-Seine, France), est une chanteuse multi-instrumentiste de rock, actrice française. Entre 1980 et 2007, elle a formé avec Fred Chichin (1954-2007) le groupe Les Rita Mitsouko.

Biographie

Née d'un père peintre d'origine juive polonaise[1],[2] et déporté durant la Seconde Guerre mondiale, Sam Ringer (dont elle raconte l'histoire dans C'était un homme, sur l'album Cool Frénésie des Rita Mitsouko en 2000), et d'une mère architecte, Catherine quitte le foyer familial à treize ans. Elle étudie un temps à l'université et s'intéresse au théâtre, à la danse et au chant.

La jeune Catherine Ringer apprend à jouer de la flûte, elle chante très tôt et écoute Georges Brassens, la Callas mais aussi le Velvet Underground. Elle écrit des poèmes. Très tôt, elle est mannequin enfant pour des catalogues (Le Printemps) et fait la couverture de journaux de mode.

À huit ans, elle joue dans Ils étaient deux coquins réalisé par Marianne Oswald. Dès quinze ans, elle quitte le collège Honoré de Balzac et s'oriente vers une carrière artistique.

Catherine Ringer avait été engagée pour chanter dans une pièce de Pierre Bourgeade mise en scène par Michael Lonsdale : Fragments pour le Che. Puis Catherine Ringer rencontre la danseuse et chorégraphe argentine Marcia Moretto, qui devient son professeur de danse. Elles dansent ensemble au Café de la Gare en 1976 et au théâtre Le Palace à l'occasion du festival Trans-Théâtres en 1977, dans un spectacle d'Armando Llamas, Silences nocturnes aux îles des Fées. Elle joue dans des pièces de Bertolt Brecht, dans N'Shima sous la direction de Iannis Xenakis et dans un ballet africain. À la même période, elle prête sa voix à quelques dessins animés diffusés sur FR3 et à un film d'animation de Jean Hurtado : Les Boulugres. Ce film d'animation sera achevé en 1984, mais ne sortira que douze ans plus tard. À la télévision, elle joue dans Le temps des Yeyes de Gérard Jourd'hui, un téléfilm diffusé sur la première chaîne le 16 janvier 1980.

Elle tourne dans une vingtaine de films pornographiques entre 1976 et 1982[3]. Elle a aussi posé pour la revue danoise Sex Bizarre de la Color Climax et la revue suédoise Pirate[4]. Elle n'a jamais renié ce passé qui pour elle n'était qu'une expérience. Elle répondra qu'elle a vécu « l'aventure moderne » à Serge Gainsbourg qui la qualifiait de « pute », répliquant qu'à son avis, « l'aventure moderne n'est pas dégueulasse » [5]. Elle décrit à Mireille Dumas dans Sexy Folies en 1986 son expérience dans le porno comme des « situations violentes, difficiles où son image personnelle est complètement écrabouillée, réduite à néant » et compare le porno à une forme de « service militaire ». A Christian Eudeline, dans VSD, elle raconte « jétais entourée de gens quétaient un peu des intellos, et qui disaient que ça allait être quelque chose dartistique, que cétait passionnant [] je faisais ça sous influence »[6].

Catherine Ringer est danseuse, chanteuse et actrice de théâtre lorsqu'elle rencontre Fred Chichin en 1979. Ensemble, ils forment en 1980 le groupe Les Rita Mitsouko, qui la révèle au grand public. En 1981, ils participent tous les deux au groupe Jean Néplin & Individual State, fondé par Jean Néplin[7]. Ils ont trois enfants: Ginger Roman qui est comédienne, Simone Ringer qui est graphiste et Raoul Chichin qui est musicien (guitare).

Elle joue et chante le rôle titre de la comédie musicale Concha Bonita entre 2002 et 2005.

Après le décès de Fred Chichin (en novembre 2007), elle finit une ultime tournée sous le nom « Catherine Ringer chante Les Rita Mitsouko and more ». Elle sortira le CD du tout dernier show doublé du DVD du concert, où apparaissent certains titres (Berceuse, Marcia Baïla, Rendez-vous avec moi-même) dont les paroles ont une résonance particulière au vu des circonstances.

En 2009, Catherine Ringer débute l'enregistrement de son premier album solo. Une chanson, Pardon, est dévoilée en avant-première le 26 avril dans l'émission Vivement Dimanche. Le 19 septembre, ouverture de www.catherineringer.com, avec un titre en téléchargement gratuit, Je kiffe Raymond (sur Raymond Domenech).

En 2009 et 2010, on peut entendre Catherine Ringer sur les bandes originales de deux films : Liberté de Tony Gatlif (chanson Les Bohémiens) et Les Aventures extraordinaires d'Adèle Blanc-Sec de Luc Besson (chanson L'Adèle, pour laquelle elle apparaît dans le clip).

Catherine Ringer fait son come back en solo à la Boule Noire à Paris le 30 mars 2011, puis une nouvelle tournée où elle est accompagnée par son fils Raoul Chichin à la guitare. Elle interprète ses nouvelles chansons et reprend certains tubes des Rita Mitsouko (Les Amants, Le Petit Train, C'est comme ça).

Catherine Ringer a été élevée au rang d'Officier des Arts et des Lettres le 20 avril 2012[8].

Fin 2013, Catherine Ringer crée, avec deux musiciens du célèbre groupe Gotan Project Eduardo Makaroff et Christoph H. Müller, une formation, Plaza Francia qui va se produire en tournée française et internationale, à partir d'avril 2014[9].

Tournées

Article détaillé : Tournées de concerts de Catherine Ringer

Discographie

Au sein des Rita Mitsouko

Article détaillé : Les Rita Mitsouko

Singles

  1. Qu'est ce que t'es belle (avec Marc Lavoine) (1988)
  2. Tatie Danielle (La complainte de ()) (1990)
  3. Eso Es El Amor (1997)
  4. Doux Dady (1998)
  5. Rendez-vous avec moi-même (2008)
  6. Parle plus bas (With Mauro Gioia) (2008)
  7. Je kiffe Raymond (2009)
  8. Les Bohémiens (2010)
  9. L'Adèle (2010). extrait de la bande originale du film Adèle Blanc-Sec.
  10. Quel est ton nom (2011)- Édité en édition limitée pour la journée des disquaires indépendants (16 avril 2011)
  11. Pardon (2011)
  12. Vive l'amour (2011)
  13. Prends-Moi (2012)
  14. Punk 103 (2012) - face B : "Punk 103 Acoustique"

Clips

  1. Qu'est ce que t'es belle (avec Marc Lavoine) (1988)
  2. Eso es el amor (1997)
  3. Doux Dady (1998)
  4. Rendez-vous avec moi-même (2008)-on DVD "Catherine Ringer Sings Les Rita Mitsouko"
  5. Parle plus bas (avec Mauro Gioia) (2008)- sur le DVD "Rendez-vous chez Nino Rota"-.
  6. L'Adèle (2010)
  7. Quel est ton nom - Pour le lancement de l'album "Ring'N Roll"-(2011)
  8. Pardon (2011)
  9. Prends-moi (2012)
  10. Punk 103 (Diffusion en exclusivité au "Le Monte-en l'air" à Paris dès le 22 juin 2012)
  11. La Maternité des Lilas (2013) - Réalisé par Sarah Gueday le 14 juin 2013 avec la participation du personnel et des usagers de la Maternité des Lilas. (Chanson La Maternité des Lilas de Catherine Ringer & Fred Chichin pour le Collectif de la Maternité des Lilas)

Albums solo

Participations

  • 1986 : Nuit d'ivresse (Générique de fin du film Nuit d'ivresse)
  • 1988 : Quest-ce que tes belle (duo avec Marc Lavoine)
  • 1990 : Tatie Danielle (BOF, musique de Gabriel Yared)
  • 1995 : Doux Daddy (BOF des Trois Frères)
  • 1995 : Peut-être ce soir (sur l'album Roots de Coba)
  • 1997 : Sinon, oui (BOF de Sinon oui, music d'Archie Shepp)
  • 1997 : Les Joyeux Bouchers (Jazz à St Germain avec le Renegade Brass Band)
  • 1997 : Eso es el amor (BOF d'Un grand cri d'amour)
  • 1998 : Rendez-vous (sur l'album Conscious Posi de Coba)
  • 1998 : Sa raison d'être (sur l'album Ensemble contre le sida (Sidaction))
  • 1998 : Paranoïa (sur l'album les Liaisons dangereuses de Doc Gyneco)
  • 2001 : Le Vent (BOF de Reines d'un jour)
  • 2002 : Tawes (sur l'album Uni-vers-elles de Djura)
  • 2003 : Concha Bonita (VHS & DVD)
  • 2004 : La Bohème en duo avec Corneille (CD & DVD)
  • 2005 : Maudie (sur l'album Le Pavillon des fous de Thomas Fersen)
  • 2006 : Concha Bonita (version italienne en CD)
  • 2008 : Catherine Ringer chante les Rita Mitsouko and more à la Cigale (CD/DVD)
  • 2008 : Rendez-vous chez Nino Rota (CD/DVD), dirigé par Mauro Gioia
  • 2010 : Les Bohémiens (BOF de Liberté)
  • 2010 : L'Adèle (BOF de Les Aventures extraordinaires d'Adèle Blanc-Sec)

Récompenses

  • 2012 : Victoire de la musique de l'artiste interprète féminine de l'année.
  • 2012 : Prix spécial de la SACEM pour l'ensemble de sa carrière.(9)
  • 2012 : Distinction numérique INA couronnant plus de trente ans de carrière.(10)

Filmographie

  • 1969 : Les Deux Coquines, téléfilm de Marianne Oswald : Kiki
  • 1975 : Au long de rivière Fango, de Sotha
  • 1979 : Flashes Rouges de Marc'O
  • 1983 : Les Boulugres, film d'animation de Jean Hurtado : Minoda (voix)
  • 1987 : Soigne ta droite de Jean-Luc Godard
  • 2000 : La Dame pipi, court métrage (9 minutes) de Jacques Richard avec Brigitte Lahaie

Films X

  • 1976 : La Fessée de Burd Tranbaree : Marcelle
  • 1976 : Corps brûlants de Bart Caral : non créditée
  • 1977 : Body Love de Lasse Braun : Martine, avec Gilda Arancio et Chantal Virapin
  • 1977 : Love Inferno de Lasse Braun : Monique
  • 1978 : Color Climax Special 257
  • 1978 : Räuber und Gendarm cameo, non-sex
  • 1979 : Poker Partouze de Joe de Palmer avec Cathy Stewart, Marilyn Jess, Dominique Saint Claire
  • 1979 : Histoires de cul de Michel Ricaud avec Jean-Pierre Armand
  • 1979 : Paradise de Pierre B. Reinhard avec Jean-Pierre Armand
  • 1980 : Petits trous libertins de Pierre B. Reinhard avec Hubert Géral
  • 1981 : Mélodie pour Manuella de Joë de Palmer avec Marilyn Jess et Olinka Hardiman
  • 1981 : L'Éducation d'Orphelie de Michel Ricaud avec Jean-Pierre Armand
  • 1981 : Lingeries intimes de Jean-Claude Roy : la veuve, avec Dominique Saint Claire et Élisabeth Buré
  • 1981 : Quella porcacciona di mia moglie de Lorenzo Onorati : Angela
  • 1981 : Lea de Lorenzo Onorati avec Laura Levi et Marina Hedman
  • 1981 : Provinciales en chaleur de Jean-Claude Roy : Julie, avec Alban Ceray, Evelyne Schultz et Cathy Stewart
  • 1981 : Innocence impudique de Jean-Claude Roy avec Alban Ceray, Cathy Stewart
  • 1981 : Gorges profondes et petites filles (Jeunes, jolies et garces) de Hubert Géral avec Jean-Pierre Armand
  • 1981 : Marathon Love d'Andrei Feher avec Olinka Hardiman
  • 1981 : Greta, Monika et Suzelle de Gérard Kikoïne : non créditée
  • 1982 : L'Inconnue d'Alain Payet avec Olinka Hardiman

Théâtre

  • 1978 : Mère Courage et ses enfants de Bertolt Brecht, mise en scène Jacques Échantillon, Les Tréteaux du Midi
  • 2002 à 2005 : Concha Bonita, comédie musicale d'Alfredo Arias et René de Ceccatty : Concha Bonita

Notes et références

  1. Biographie de Catherine Ringer sur le site ritamitsouko.org
  2. Chanter pour la paix, Mango jeunesse, Paris : 2003, ISBN 2-7404-1630-X, p rose
  3. Interview par Mireille Dumas en 1986, archive INA
  4. Private 2 (1978), la série réimprimée dans Private 106 (1991)
  5. Extrait vidéo de l'épisode
  6. Interview par Christian Eudeline en 2011, VSD / SFR
  7. Resurrected Humans de Jean Néplin & Individual State, 1981
  8. http://prod_v2.culture.gouv.fr/index.php/layout/set/print/Espace-Presse/Discours/Remise-de-decorations-a-Charles-Gerard-Francoise-Huguier-Marilu-Marini-Stanislas-Mehrar-Catherine-Ringer-et-Perrette-Souplex.
  9. http://www.catherineringer.com/concerts/

Liens externes

Dernière modification de cette page 21.03.2014 11:29:54

Récupérée de Catherine Ringer de l'encyclopédie libre Wikipedia. Tous les textes sont disponibles sous les termes de la Licence de documentation libre GNU.