Base de données musicale

Musicien

Henri Herz

Henri Herz - © Lithographie von Friedrich Johann Gottlieb Lieder (wikipedia)

Date de naissance 6.1.1803 à Wien, Autriche

Date de décès 5.1.1888 à Paris, France

Henri Herz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Henri Herz, né à Vienne le 6 janvier 1803 et mort à Paris le 5 janvier 1888, est un pianiste et compositeur français.

Biographie

Pianiste-compositeur et facteur de pianos, Henri Herz est né à Vienne d'une famille juive originaire de Coblence et Francfort-sur-le-Main sous le nom d'Heinrich Herz. Enfant, il étudie la musique avec son père et Daniel Hünten à Coblence. En 1816, il entre au Conservatoire de Paris, où il étudie le piano sous la direction de Louis-Barthélémy Pradher, et obtient le premier prix en 1818. Il est aussi l'élève de Reicha.

L'un des pianistes-compositeurs les plus célèbres de Paris sous la Restauration, il est peu à peu détrôné par Liszt et Chopin. Il fonde alors sa propre manufacture de pianos et y fait édifier l'une des premières véritables salles de concert à Paris en 1838, 48 rue de la Victoire. C'est là que Berlioz crée L'Enfance du Christ en 1854. Après avoir été le premier amant célèbre de la Païva, il effectue une vaste tournée en Amérique entre 1846 et 1851 et publie en 1866 un livre intitulé Mes voyages en Amérique. Ses pianos obtiennent la plus haute récompense à l'Exposition universelle de Paris en 1855 et on lui doit notamment l'amélioration du double échappement des pianos Erard dont il déplace le ressort. Nommé professeur de piano au Conservatoire en 1842 par Auber, il y enseigne jusqu'en 1874. En 1856, il prend sous son aile la jeune pianiste alsacienne Marie Jaëll, alors âgée de dix ans, qui entre au Conservatoire dans sa classe. Il publie sa Méthode complète de piano en 1839 et dépose un brevet pour un appareil pour assouplir les doigts, le dactylion.

Il a composé plus de 200 pièces, en majorité des variations, ainsi que huit concertos pour piano, dont le premier fut interprété au Conservatoire et dont le dernier comporte un chœur. Ses pièces les plus célèbres furent les Variations sur Ma Fanchette est charmante op. 10 (1823) et surtout les Variations sur la violette op. 48 (1829), un des premiers best-seller de l'édition musicale.

Naturalisé français, il meurt à Paris la veille de ses 85 ans et est enterré au cimetière du Père-Lachaise.

Discographie

  • Concertos pour piano et orchestre no 1, op.34 ; no 7, op.207 & no 8, op.218 : Howard Shelley (piano & direction d'orchestre) - Tasmanian Symphony Orchestra, 1 CD HYPERION 2004 (Collection Le Concerto romantique pour piano, Vol. 35)
  • Concertos pour piano et orchestre no 3. op.87 ; no 4. op 131 & no 5, op.180 : Howard Shelley (piano & direction d'orchestre) - Tasmanian Symphony Orchestra, 1 CD HYPERION 2006 (Collection Le Concerto romantique pour piano, Vol. 40)
  • Concerto pour piano et orchestre no 2.op.74 ; Grande fantaisie militaire sur La fille du régiment, op.163 ; Fantaisie et variations sur la marche d'Otello de Rossini, op.67 & Grande polonaise brillante, op.30 : Howard Shelley (piano & direction d'orchestre) - Tasmanian Symphony Orchestra, 1 CD HYPERION 2015 (Collection Le Concerto romantique pour piano, Vol. 66)

Liste des œuvres d'H. Herz (en).

Bibliographie

MM. Panseron H. Herz " Répertoire général du chanteur du pianiste et de l'instrumentiste / Chant, Voix de basse, 2e série vol. 19, tome II, G. Brandus, Dufour & Cie Éditeurs, Paris (sans date XIXe s.)

Source

(en) The Grove Concise Dictionary of Music, 1994, Oxford University Press.

  • Laure Schnapper, Henri Herz, magnat du piano, Éditions de l'EHESS, 2011.

Article connexe

  • Marie Damaschino

Liens externes

Dernière modification de cette page 27.11.2018 02:16:32

Récupérée de Henri Herz de l'encyclopédie libre Wikipedia. Tous les textes sont disponibles sous les termes de la Licence de documentation libre GNU.