Base de données musicale

Musicien

Bruno Ganz

Date de naissance 22.3.1941 à Zürich, ZH, Suisse

Date de décès 16.2.2019 à Au, ZH, Suisse

Links www.deutsches-filmhaus.de (Allemand)

Bruno Ganz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Bruno Ganz
Bruno Ganz à Tokyo en 2005.

Naissance mars 1941 22 (22-03-1941) (1992 ans)
Zurich, Suisse
Nationalité Modèle:Drapeau2
Profession(s) Acteur
Participations L'Ami américain
Dans la ville blanche
Les Ailes du désir
L'Éternité et Un Jour
La Chute
L'Homme sans âge

Bruno Ganz, né le 22 mars 1941[1] à Zurich[2], est un acteur suisse[1] de cinéma et de théâtre.

Biographie

Carrière artistique

Bruno Ganz entame sa carrière artistique au théâtre en 1961[2], quittant la Suisse pour Berlin. Il cofonde la troupe de la Berliner Schaubühne avec Peter Stein[2]. Déjà, le grand acteur Gustav Knuth est convaincu de son talent. Dans le même temps, il fait des apparitions au cinéma, mais avec moins de succès qu'au théâtre[2].

En 1967, il joue dans Haut les mains de Jerzy Skolimowski.

En 1972, il joue au Festival de Salzbourg sous la direction de Claus Peymann dans la première mise en scène de Der Ignorant und der Wahnsinnige de Thomas Bernhard. L'année suivante, il est consacré acteur de l'année par le magazine allemand Theater heute pour ce rôle[2].

En 1975, son rôle dans Sommergäste lui permet d'afficher son talent[2].

En 1993, il refuse le rôle d'Oskar Schindler dans La Liste de Schindler[2].

Josef Meinrad lui a transmis l'Anneau de Iffland en 1996[2].

En 2000, il joue le Faust (I et II) de Goethe dans l'adaptation de Peter Stein, qui dure 13 heures[2].

Parmi ses principaux rôles au cinéma, il a joué l'ange Damiel dans Les Ailes du désir de Wim Wenders, L'Homme sans âge de Francis Ford Coppola et Hitler dans La Chute.

En 2007, il a été fait chevalier de la Légion d'honneur.

Vie familiale

Ganz est marié, mais vit séparé de sa femme, Sabine[2]. Il a un fils[2] et vit entre Zurich, Venise et Berlin[2].

Bruno Ganz a inspiré

le personnage d'Alcide Nikopol dans La Foire aux immortels d'Enki Bilal et ses suites, aux dires de Bilal lui-même, qui voue une grande admiration à l'acteur.

Récompenses

  • Acteur de l'année 1973 pour le magazine théâtral allemand Theater heute.
  • Prix de l'interprète allemand (la « chaussure de Chaplin »).
  • Prix fédéral du film.
  • Anneau Hans-Reinhart de la Société suisse pour la culture théâtrale.
  • Anneau de Iffland depuis 1996.
  • Prix du film suisse 2000.
  • Officier des Arts et des Lettres (France)
  • Prix David di Donatello 2000.
  • Prix du film de Berlin 2001.
  • Chevalier de la Légion d'honneur en avril 2007.

Filmographie sélective

  • 1976 : La Marquise d'O... de Éric Rohmer : le comte russe
  • 1976 : Lumière de Jeanne Moreau
  • 1977 : L'Ami américain de Wim Wenders
  • 1977 : La Femme gauchère de Peter Handke
  • 1978 : Le Couteau dans la tête
  • 1978 : Ces garçons qui venaient du Brésil de Franklin J. Schaffner
  • 1978 : L'échiquier de la passion
  • 1979 : Nosferatu, fantôme de la nuit de Werner Herzog : Jonathan Harker
  • 1979 : Retour à la bien-aimée de Jean-François Adam
  • 1981 : La Provinciale de Claude Goretta
  • 1981 : La Dame aux camélias (La storia vera della signora delle camelie) de Mauro Bolognini : Perregaux
  • 1981 : Le Faussaire de Volker Schlöndorff
  • 1981 : Haut les mains de Jerzy Skolimowski (prologue ajouté à ce film de 1967)
  • 1982 : Polenta de Maya Simon
  • 1983 : Dans la ville blanche d'Alain Tanner
  • 1983 : La Main dans l'ombre
  • 1987 : Les Ailes du désir de Wim Wenders
  • 1991 : Les Enfants de la nature de Friðrik Þór Friðriksson
  • 1992 : Si loin, si proche ! de Wim Wenders
  • 1992 : L'Absence de Peter Handke
  • 1996 : Saint-Ex d'Anand Tucker : Antoine de Saint-Exupéry
  • 1998 : L'Éternité et Un Jour de Théo Angelopoulos
  • 2000 : Pain, tulipes et comédie de Silvio Soldini
  • 2002 : La Nuit d'Epstein
  • 2003 : Luther
  • 2004 : La Chute (Der Untergang) de Oliver Hirschbiegel
  • 2004 : Un Crime dans la tête de Jonathan Demme
  • 2006 : Vitus de Fredi Murer
  • 2007 : L'Homme sans âge (Youth Without Youth) de Francis Ford Coppola
  • 2008 : La Poussière du temps de Théo Angelopoulos
  • 2008 : Le Grincheux de Rainer Kaufmann (TV)
  • 2008 : La Bande à Baader de Uli Edel
  • 2009 : The Reader de Stephen Daldry
  • 2009 : La Disparition de Giulia de Christoph Schaub
  • 2010 : Le Grand Voyage de la vie (Das Ende ist mein Anfang / La fine è il mio inizio) de Jo Baier
  • 2010 : Fondu au noir (Satte Farben vor Schwarz) de Sophie Heldmann (TV)
  • 2011 : Sans Identité (Unknown) de Jaume Collet-Serra
  • 2012 : L'Homme-chat (Der grosse Kater) de Wolfgang Panzer (TV)
  • 2012 : Sport de filles de Patricia Mazuy
  • 2013 : Night Train to Lisbon de Bille August : Jorge O'Kelly
  • 2013 : Michael Kohlhaas d'Arnaud des Pallières : le gouverneur
  • 2013 : Cartel (The Counselor) de Ridley Scott
  • 2014 : Sils Maria d'Olivier Assayas : Henryk Wald
  • 2014 : Kraftidioten d'Hans Petter Moland : « Papa »

Théâtre

  • 1972 : Prinz Friedrich von Homburg de Heinrich von Kleist, mise en scène Peter Stein, Schaubühne am Lehniner Platz, Théâtre national de l'Odéon
  • 1996 : Le Pôle de Vladimir Nabokov, mise en scène Klaus Michael Grüber, Schaubühne am Lehniner Platz, MC93 Bobigny
  • 2012 : Le Retour d'Harold Pinter, mise en scène Luc Bondy, Théâtre de l'Odéon

Liens externes

Modèle:Autorité

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 Bruno Ganz sur premiere.fr, Première. Consulté le 20 juillet 2009
  2. 2,00, 2,01, 2,02, 2,03, 2,04, 2,05, 2,06, 2,07, 2,08, 2,09, 2,10 et 2,11 (en) Bruno Ganz sur imdb.com, IMDb. Consulté le 20 juillet 2009

Modèle:Palette David di Donatello du meilleur acteur

Dernière modification de cette page 15.04.2014 16:49:03

Récupérée de Bruno Ganz de l'encyclopédie libre Wikipedia. Tous les textes sont disponibles sous les termes de la Licence de documentation libre GNU.