Base de données musicale

Musicien

Emil Gilels

Emil Gilels

Date de naissance 19.10.1916 à Odessa, Ukraine

Date de décès 14.10.1985 à Moskau, Zentralrussland, Russie, Fédération de

Links www.emilgilels.com (Anglais)

Emil Gilels

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Emil Grigorievitch Gilels (ou Guilels ; en russe : Эмиль Григорьевич Гилельс), né le 19 octobre 1916 à Odessa, mort le 14 octobre 1985, à Moscou, est un pianiste soviétique.

Biographie

Il commence à étudier le piano à l'âge de six ans à Odessa et donne son premier concert à treize ans. En 1935, il étudie au Conservatoire Tchaïkovski de Moscou, où il suit notamment l'enseignement de Heinrich Neuhaus et rencontre ses condisciples Sviatoslav Richter et Bronislav Stayevski. En 1938, il gagne le premier prix du Concours Eugène-Ysaÿe à Bruxelles et devient professeur au conservatoire Tchaïkovski de Moscou à partir de 1951. C'est l'un des rares artistes soviétiques ayant pu faire une carrière internationale officielle, avec plusieurs enregistrements aux États-Unis, dont un à Seattle[1].

Il s'est distingué par un jeu au son très pur, un legato admirable, une variété de timbres orchestrale ; sa vision des œuvres est d'une cohérence et d'une intelligence rares. Chostakovitch disait de lui : « Il combine à la fois une grande liberté d'interprète et un respect absolu des intentions du compositeur. »

Son répertoire est essentiellement romantique avec les concertos et les sonates de Beethoven, Brahms ou Schumann. Il est aussi un des plus grands interprètes de la musique russe (Prokofiev, Rachmaninov). Au début des années cinquante, il interpréta Rameau (par exemple Le rappel des oiseaux), ainsi que Lulli. Dans les dernières années de sa vie, il entreprit d'enregistrer l'intégrale des sonates pour piano de Beethoven pour Deutsche Grammophon, la mort l'empêcha d'achever le cycle auquel manquent les sonates nos 1, 9, 22, 24 et 32. Il est décédé dans un hôpital moscovite le 14 octobre 1985. À la veille de partir en tournée, il avait souhaité effectuer un contrôle médical. Selon Sviatoslav Richter, durant la visite, un médecin incompétent ou "tête en l'air" aurait confondu deux flacons, ce qui aurait conduit à son décès[réf. nécessaire].

Discographie sélective

  • Emil Gilels Edition, Historical Russian Archives (Brahms, Debussy, Chopin, Liszt, Schumann, Scriabine, Prokofiev...) (10 CD Brilliant Classics)
  • Emil Gilels plays Beethoven, Concertos pour piano (orchestre symphonique d'État de l'URSS, Kurt Masur), Sonates no 7, 8, 12, 14, 16, 23, 25, 26, 27, 29 (6 CD Brilliant Classics)
  • Emil Gilels Edition (Beethoven, Chostakovitch, Medtner, Mozart, Poulenc, Prokofiev, Ravel, Schubert, Schumann, Scriabine) (5 CD, Melodiya/BMG)
  • Récitals à Londres :
    • Schumann, Sonate no 1 op. 11, Scarlatti, 5 sonates, Bach, Aria variata alla maniera italiana, Tchaïkovski, Morceaux pour piano no 1, 3, 4, Prokofiev, Toccata op. 11 (BBC Legends)
    • Beethoven, Sonate no 7, Variations Eroica, Scriabine, Étude no 1 op.2, Étude no 2 op.8, Préludes op.74, Ravel, Jeux d'eau, Alborada del gracioso, Poulenc, Pastourelle (BBC Legends)
    • Scarlatti, 7 sonates, Debussy, Pour le piano, Reflets dans l'eau, Beethoven, Sonate no 27, Scriabine, Sonate no 4, Prokofiev, Visions fugitives (extraits), Sonate no 3 (BBC Legends)
  • Récital du 26 janvier 1984 (Moscou) : Beethoven, Sonate no 29, Scriabine, Sonate no 3, Préludes op.74, Prokofiev, Sonate no 3 (Melodiya)
  • Gilels in Japan, Récital des 18 & 20 mars 1984 (Yokohama et Tokyo), Schumann, Etudes Symphoniques op. 13, 4 pièces op. 32, Brahms, Variations Paganini, livre I (Melodiya)
  • Beethoven, Sonates pour piano no 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 10, 11, 12, 13, 14, 15, 16, 17, 18, 19, 20, 21, 23, 25, 26, 27, 28, 29, 30, 31, Variations Eroica, deux sonates de jeunesse WoO 47 (DG)
  • Beethoven, Concertos pour piano, Cleveland Orchestra, George Szell (EMI)
  • Beethoven, Concerto pour piano no 3, Wiener Philharmoniker, George Szell (Orfeo d'Or)
  • Beethoven, Concerto pour piano no 3, Op. 37, Orchestre National de l'ORTF, Live Recording 1970, Lausanne (Claves records)
  • Beethoven, Concerto pour piano no 5, Orchestre Philharmonique Tchèque, Karl Böhm (Orfeo d'Or)
  • Beethoven, Sonate no 21, 12 variations WoO 71, 32 variations WoO 80, Weber, Sonate no 2 (BBC Legends)
  • Chopin, Concerto pour piano no 1 op.11, Philadelphia Orchestra, Eugène Ormandy (Sony)
  • Brahms, Ballades op. 10, Quatuor avec piano no 1, Quatuor Amadeus (DG)
  • Brahms, Concertos pour piano no 1 et 2, Berliner Philharmoniker, Eugen Jochum (DG)
  • Brahms, Concerto pour piano no 2, Orchestre symphonique de Chicago, Fritz Reiner (RCA)
  • Grieg, Pièces lyriques (1974, DG)
  • Liszt, Sonate en si mineur - Schubert, Sonate D. 850 (RCA)
  • Liszt, Sonate en si mineur - Schubert, Sonate D. 784, Moments musicaux D. 780 - Récital à Salzbourg (Orfeo)
  • Schumann, Concerto pour piano, Orchestre symphonique de Londres, Karl Böhm (Andante)
  • Tchaïkovski, Concerto pour piano no 1, Orchestre Philharmonique Tchèque, Karel Ančerl (Praga)
  • Tchaïkovski, Concertos pour piano, New Philharmonia Orchestra, Lorin Maazel (EMI)

Références

  1. Emil Gilels, The Seattle Recital, Deutsche Grammophon.

Liens externes

Dernière modification de cette page 09.09.2018 06:52:44

Récupérée de Emil Gilels de l'encyclopédie libre Wikipedia. Tous les textes sont disponibles sous les termes de la Licence de documentation libre GNU.