Sony Music Entertainment Switzerland GmbH

Links www.sonymusic.com (Anglais)
www.sonymusic.ch (Allemand)

Sony Music Entertainment

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sony Music Entertainment (précédemment Columbia, CBS Records, Sony Music Entertainment (1991), Sony-BMG music entertainment) est un label de disques contrôlé par Sony Corporation of America. Il est l'un des trois plus grands labels de musique dans le monde derrière Universal Music et devant Warner Music.

À noter que Sony Music Entertainment Japan dépend directement de Sony Corporation et n'est pas une filiale de SME.

Histoire

Columbia est une société qui a été créée en 1888 pour commercialiser le phonographe de Thomas Edison à Washington DC, dans le Maryland et dans le Delaware. Comme la plupart des sociétés de distribution locales, Columbia se lance aussi dans l'édition et la commercialisation de cylindres de cire.

Columbia se lance dans la production de disques en 1901 et innove en 1908 en vendant les premiers disques imprimés sur les deux faces.

CBS records

En 1927, Columbia Records s'associe à l'agent artistique Arthur Judson pour lancer le réseau de radio « Columbia Phonograph Broadcasting System » qui deviendra le « Columbia Broadcasting System » (CBS). Le réseau n'étant pas rentable, Columbia revend ses parts dans CBS dès 1929.

En 1939, la radio s'étant plus vite remise de la crise de 1929, CBS rachète Columbia Records, son ancienne société mère.

En 1948, CBS rejoint EMI et RCA Records au rang des majors et lance le « long playing record » (le « 33 tours » ou encore le « LP »).

En 1951, CBS s'implante en Europe. Elle conclut avec Philips Phonographic Industries un accord de distribution réciproque. CBS Records commercialise les disques Philips aux États-Unis sous le label Epic, alors que Philips commercialise en Europe une partie du répertoire de CBS.

En 1957, le Traité de Rome met fin à cette association. CBS Records abandonne alors sa politique de distribution réciproque pour créer des filiales. En France, elle reprend la société Arteco en 1964. Parallèlement au disque, CBS Records se lance dans l'édition musicale et littéraire, les instruments de musique (pianos Steinway), les jouets et surtout dans la télévision, devenant ainsi, dans les années 1960, CBS l'un des trois plus grande réseau de télévision aux États-Unis.

Sony Music Entertainment

Au début des années 1980, CBS décide de s'associer à Sony, le créateur du CD, pour la production de disques compacts, d'abord au Japon, puis en Europe. À la suite du krach d'octobre 1987, CBS est contraint de se séparer de sa branche phonographique : celle-ci est vendue à Sony dans la vague d'acquisition nipponnes aux États-Unis pour 2 milliards de dollars en janvier 1988. Sony renomme son label Sony Music Entertainment en 1991.

Sony ré-introduit le label Columbia après avoir acheté les droits internationaux a la major EMI. Epic Records est une autre partie de Sony Music. Le seul pays ou Sony n'a pas les droits de Columbia est le Japon. Dans ce pays, le label est contrôlée par Columbia Music Entertainment. Les enregistrements du label Columbia qui ont été produits à l'extérieur du Japon sont sur le marché grâce à Sony Records dans le pays nippon.

Sony BMG Music Entertainment

En août 2004, en pleine crise de l'industrie du disque, Sony Music Entertainment (Sony) et BMG Entertainment (Bertelsmann Music Group) (Bertelsmann) fusionnent leurs activités musicales au sein du jointure Sony BMG Music Entertainment[1]. Sony reste toutefois seule à la tête de Sony Music Entertainment Japan, en raison de son importance dans l'industrie musicale japonaise. Sony BMG Music est alors détenu à 50 % par Sony Corporation of America et à 50 % par Bertelsmann.

Sony Music Entertainment II

Le 5 août 2008, Bertelsmann qui souhaite se défaire de ses parts détenues dans Sony BMG Music Entertainment, annonce conjointement avec Sony Corporation of America le rachat par ce dernier. Le 1er octobre 2008 Sony Music Entertainment obtient pour la somme de 900 millions de dollars la part de 50 % détenue par BMG Entertainment dans Sony BMG Music Entertainment, pour en devenir l'unique propriétaire[2]. La société est rebaptisée Sony Music Entertainment tel qu'avant la fusion et tous les labels de l'ancienne BMG Entertainment passent sous le contrôle intégral de Sony Music Entertainment.

Liste des labels de Sony Music

  • Columbia Records
    • Aware Records
    • Burgundy Records
    • Chaos Recordings
    • C2 Records
  • Epic Records
    • Caribou Records
    • Daylight Records
    • 550 Music
    • WTG Records
    • The Work Group
  • Federation Records
  • GUN Records
  • Kinetic Records
  • Legacy Recordings
    • Windham Hill Records
    • Private Music
  • Ode Records
  • Ravenous Records
  • RCA Music Group
  • J-Arista Records
    • MBK Entertainment
    • Full Surface Records
    • US Records
    • Polo Grounds Music
    • Bluebird Records
    • Phonogenic Records
  • Provident Music Group
    • Provident Label Group
      • Brentwood Records
      • Benson Records
      • Essential Records
      • Flicker Records
      • Beach Street Records
      • Reunion Records
      • Praise Hymn Music Group
      • Provident Special Markets
    • Provident-Integrity Distribution
  • RED Distribution
    • Cashville Records
    • Red Ink Records
  • Sony Music Nashville
    • Open Wide
    • Arista Nashville
    • BNA Records
    • RCA Nashville
    • Columbia Nashville
  • Sony Music Masterworks
    • Masterworks Broadway Records
      • Playbill Records
    • RCA Victor Red Seal Records
    • Sony Classical
    • Sony Broadway
    • Odyssey Records
    • Arte Nova Classics
    • Deutsche Harmonia Mundi
  • Sony Music International Companies
  • BMG Music Japan
  • Sony Discos
  • TriStar Music
  • Sony Wonder
  • Zomba Label Group
    • Battery Records
    • Epidemic Records
    • La Face Records
    • Jive Records
    • Music for Nations Records
    • Pinacle Records
    • Scotti Brothers Records
    • Silvertone Records
    • So So Def Recordings
    • Verity Records
    • Vogue
    • Volcano Records/Zoo Records
    • X-Cell Records
    • Yelen musiques

Labels indépendants distribués par Sony Music

  • Almost Gold Recordings
  • Banlieue Sale
  • BNM Records (Australia)
  • Century Music Malaysia
  • Dancing Cat Records (par l'intermédiaire d'Windham Hill)
  • D-Town Records
  • GOOD Music
  • Gun Records
  • Deutsche Harmonia Mundi
  • Independiente Records
  • Nick Records
  • NotNowMum! Records
  • One Records
  • Rukus Avenue
  • Shout! Factory
  • S-kal Records
  • Thrive Records
  • Thugtertainment
  • Wati B
  • Wind-up Records
  • Platinum Star Records

Filiales

  • Columbia Records
  • Columbia Nashville
  • Epic Records
  • Legacy Recordings
  • Sony BMG Masterworks
  • Sony BMG Nashville
  • Sony Wonder (fait maintenant partie de Sony Pictures Home Entertainment)

Condamnation

  • En mars 2009, Jordy, l'enfant-star des années 1990, remporte un procès qui l'opposait à son ancienne maison de disques CBS Disques filiale de CBS Records (Sony Music) pour avoir exploité ses titres sans lui reverser les droits d'auteurs ; il reçoit 820 000 euros de dommages et intérêts. Le tribunal de grande instance de Paris confirme « [qu'] En exploitant des enregistrements phonographiques et vidéographiques [] sans autorisation de Jordy, artiste-interprète, Sony Music s'était rendue coupable de contrefaçon ».

Notes et références

  1. (en) Sony completes acquisition of BMG - Variety, 2 octobre 2008
  2. (en) Sony free to mix music, electronics - Los Angeles Times, 14 octobre 2008

Annexes

Articles connexes

  • Sony Music Entertainment Japan
  • BMG Entertainment
  • Liste d'artistes sous contrat avec Columbia Records

Liens externes

Dernière modification de cette page 08.03.2014 14:13:32

Récupérée de Sony Music Entertainment de l'encyclopédie libre Wikipedia. Tous les textes sont disponibles sous les termes de la Licence de documentation libre GNU.