Base de données musicale

Musicien

Alice Sara Ott

Alice Sara Ott - © Jonas Becker (Harrison Parrott)

Date de naissance 1.8.1988 à München, Bayern, Allemagne

Links Facebook (Anglais)

Alice Sara Ott

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Alice Sara Ott née à Munich le 1er août 1988 est une pianiste classique nippo-allemande[1].

Biographie

Alice Sara Ott est née en 1988, à Munich, en Allemagne. Sa mère est japonaise et a étudié le piano à Tokyo. Son père était un ingénieur allemand[2]. À l'âge de 3 ans, après avoir assisté à un concert, elle décide de devenir pianiste. Selon ses propres mots, elle réalise alors que « la musique est le langage qui va au-delà des mots »[3]. Elle débute l'apprentissage du piano à 4 ans, et atteint les finales du concours jeunes talents de Munich à l'âge de 5 ans[3].

À 12 ans, elle intègre le Mozarteum de Salzbourg et suit l'enseignement de Karl-Heinz Kämmerling[1] tout en poursuivant sa scolarité à Munich. Alice Sara Ott a remporté de nombreux prix, dont le premier prix au Pianello Val Tidone Competition en 2004. Elle a enregistré les Études d'exécution transcendante de Franz Liszt et l'intégrale des Valses de Frédéric Chopin pour Deutsche Grammophon et s'est produite en Europe, au Japon et aux États-Unis.

Sa sœur cadette, Mona Asuka Ott, est elle aussi une pianiste professionnelle[4].

Prix et récompenses

Alice Sara Ott a remporté de nombreux prix internationaux. Le premier a été celui du concours Jugend musiziert (en) en Allemagne alors qu'elle était âgée de 7 ans[5]. En 2002, elle devient la plus jeune finaliste du Concours international de piano d'Hamamatsu, au Japon où elle remporte le Prix du Meilleur Espoir[1]. Elle remporte, en 2003, le premier prix du Concours Bach à Köthen en Allemagne. En 2004, elle remporte le Pianello Val Tidone, en Italie[5] et le 4e EPTA (European Piano Teachers Association) Concours international, en 2005.

Discographie

Alice Sara Ott a enregistré plusieurs albums pour la maison d'édition Deutsche Grammophon[5] dont :

  • 2009 – Liszt : Douze études d'exécution transcendante (juin 2008) (OCLC 458295134)
  • 2010 – Chopin : intégrale des Valses (août 2009) (OCLC 475753061)
  • 2010 – Liszt : Concerto pour piano no 1 et Tchaikovsky : Concerto pour piano no 1 - Orchestre philharmonique de Munich, Dir. Thomas Hengelbrock (novembre 2009) (OCLC 677926091)
  • 2011 – Beethoven : Sonates pour piano no 3, op. 2 no 3 et no 21, op. 53 ("Waldstein")
  • 2013 – Moussorgski : Tableaux d'une exposition et Schubert : Sonate pour piano D.850 (juillet 2012, DG 479 0088) (OCLC 827009485)
  • 2015 – The Chopin Project[6]
  • 2016 -- Wonderland (D.G)
  • 2018 -- Nightfall ( D.G)

Références

  1. « Alice Sara Ott », Deutsche Grammophon, juin 2010 (consulté le 12 avril 2012)
  2. Sabine Durrant, « Alice Sara Ott: 'I don't want to have burn-out syndrome' », The Telegraph, 20 novembre 2011 (consulté le 12 avril 2012)
  3. « Power & Grace », Glass Magazine, no 7,‎ 2011, p. 154–156 (ISSN 2041-6318)
  4. Jonathan Lennie, « Alice Sara Ott interview », Time Out (consulté le 11 décembre 2014)
  5. Robert Cummings, « Alice Sara Ott », allmusic, Rovi Corporation (consulté le 12 avril 2012)
  6. (en) The Chopin Project sur AllMusic

Liens externes

Dernière modification de cette page 15.02.2019 17:28:20

Récupérée de Alice Sara Ott de l'encyclopédie libre Wikipedia. Tous les textes sont disponibles sous les termes de la Licence de documentation libre GNU.