Peter O'Toole

Peter O'Toole

Date de naissance 2.8.1932 à Connemara, Irlande

Date de décès 14.12.2013 à London, England, Grande-Bretagne

Links www.imdb.com (Anglais)

Peter O'Toole

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Peter O'Toole
Peter O'Toole dans Lawrence d'Arabie

Nom Peter Seamus O'Toole
Naissance août 1932 2 (2-08-1932) (2011 ans)
Connemara (Irlande)
Nationalité Irlandaise
Mort décembre 14 2013
St. John's Wood, Londres (Royaume-Uni)
Participations Lawrence d'Arabie
Becket
La Nuit des généraux
Le Lion en hiver
Goodbye, Mr Chips
Le Dernier Empereur

Peter Seamus O'Toole est un comédien et producteur irlandais, né le août 1932 2 (2-août-1932) (Erreur dexpression : mot « ao » non reconnu ans) dans le Connemara et mort le décembre 14 2013[1] à Londres. Il est considéré comme un « monstre sacré » du théâtre et du cinéma britannique.

Jeunesse

Il naît dans le Connemara dans un lieu non précisé, et passe son enfance dans le Kerry en Irlande, puis à Dublin. En 1946, à 14 ans, il commence à travailler comme garçon de bureau puis comme journaliste à Leeds dans le Yorkshire en Angleterre pour le journal Yorkshire News. En 1949, il est encouragé par un ami comédien et commence une carrière théâtrale à 17 ans au Théâtre municipal de Leeds. En 1950, à 18 ans, il fait son service militaire dans la Royal Navy pendant deux ans.

Comédien shakespearien

En 1952, il a alors 20 ans et obtient une bourse pour suivre pendant deux ans les cours de la prestigieuse Académie royale d'Art dramatique de Londres, avec Alan Bates et Richard Harris comme camarades de promotion. En 1954, à 22 ans, il devient membre, élève et comédien shakespearien de la prestigieuse Royal Shakespeare Company du Bristol Old Vic et de son école, la Bristol Old Vic Theatre School (le plus ancien théâtre institutionnel du Royaume-Uni à Bristol dans le Gloucestershire), où il joue une soixantaine de pièces de théâtre, dont les grands classiques de la comédie anglaise : Le Roi Lear, Othello, Hamlet, Macbeth, Roméo et Juliette, Jules César de William Shakespeare, Volpone de Ben Jonson, Major Barbara de George Bernard Shaw, La Paix du dimanche de John Osborne, etc. En 1956, il joue dans des comédies musicales à Londres : Oh, My Papa En 1958, à 26 ans, il joue aux côtés de la comédienne Siân Phillips. En 1959, à 27 ans, il obtient son premier grand triomphe avec la pièce The Long and the Short and the Tall.

Il est apparu dans plus de quatre-vingts rôles de répertoire et il est sacré meilleur acteur de la scène anglaise par un Evening Standard Award, par une critique enthousiaste. Il joue pour la première fois pour le cinéma avec trois rôles secondaires et fonde la société de production Keep Films pour autoproduire certaines de ses prestations.

Acteur de cinéma

En 1960, à 28 ans, il joue ses premiers grands rôles au cinéma dans les films L'Enlèvement de David Balfour de Robert Stevenson et Les Dents du diable de Nicholas Ray.

Succès international du film Lawrence d'Arabie

En 1962, à 30 ans, c'est la consécration de sa vie. Sam Spiegel et David Lean cherchent désespérément un acteur pour incarner l'héroïque et charismatique colonel et écrivain britannique Thomas Edward Lawrence (Lawrence d'Arabie). Après le refus de Marlon Brando, il est choisi pour le rôle dans Lawrence d'Arabie, incarnation cinématographique qui lui vaut d'entrer dans la légende du cinéma mondial avec son partenaire Omar Sharif. Le tournage dure deux ans.

Suite de carrière

En 1962, à la suite de son succès mondial, il joue la même année le rôle du roi Henri II d'Angleterre dans le film Becket de Peter Glenville aux côtés de Richard Burton et John Gielgud. Un trio d'acteurs britanniques au sommet de leur notoriété. Il reçoit pour ce rôle la récompense hollywoodienne du Golden Globe Award du meilleur acteur dans un film dramatique 1965. En 1989, il interprète Reginald Johnston, le précepteur de l'empereur de chine Puyi, dans Le Dernier Empereur.

Il continue alors à enchaîner une colossale carrière, surtout au Royaume-Uni, de nombreux grands rôles très diversifiés, partagés entre les planches du théâtre et le cinéma, des comédies, plus de 80 films des plus épiques aux plus insignifiants, et plus de 80 rôles au théâtre en passant par les grands classiques, notamment Hamlet et Macbeth de William Shakespeare.

En 2003, à 71 ans, après avoir été nommé sept fois aux Oscars depuis Lawrence d'Arabie sans avoir obtenu cette récompense, il reçoit un Oscar d'honneur pour l'ensemble de sa carrière[1].

En 2008, il incarne dans la série Les Tudors, en tant que vedette invitée, le pape Paul III, opposé au divorce et remariage d'Henry VIII d'Angleterre.

Il publie son autobiographie en deux volumes. Le 10 juillet 2012, il annonce qu'il se retire du cinéma et du théâtre[2].

Il meurt des suites d'une longue maladie le 14 décembre 2013, à Wellington Hospital en St. John's Wood, Londres[3].

Vie privée

Il se marie en 1959 avec la comédienne Siân Phillips et ils divorceront 20 ans plus tard, en 1979. Par ailleurs, tout au long de sa vie, il a des problèmes avec la boisson et est sujet à un état dépressif chronique.

Filmographie sélective

Cinéma

  • 1960 : L'Enlèvement de David Balfour (Kidnapped) de Robert Stevenson : Robin Mac Gregor
  • 1960 : Les Dents du diable (The savage innocents) de Nicholas Ray : First Trooper
  • 1960 : Le Jour où l'on dévalisa la banque d'Angleterre (The Day They Robbed the Bank of England) de John Guillermin : Captain Fitch
  • 1962 : Lawrence d'Arabie (Lawrence of Arabia) de David Lean : T.E. Lawrence
  • 1964 : Becket de Peter Glenville : Henri II
  • 1965 : Lord Jim de Richard Brooks : Lord Jim
  • 1965 : Quoi de neuf, Pussycat ? (What's New, Pussycat ?) de Clive Donner : Michael James
  • 1966 : Comment voler un million de dollars (How To Steal A Million ?) de William Wyler : Simon Dermott
  • 1966 : La Bible (La Bibbia / The Bible) de John Huston : le messager
  • 1967 : Casino Royale de John Huston : Corbett
  • 1967 : La Nuit des généraux (The Night Of The Generals) d'Anatole Litvak : général Tanz
  • 1968 : La Grande Catherine (Great Catherine) de Gordon Flemyng : capitaine Charles Edstaston
  • 1968 : Le Lion en hiver (The lion In Winter) de Anthony Harvey : Henri II
  • 1969 : Goodbye, Mr. Chips de Herbert Ross : Arthur Chipping
  • 1970 : Country Dance de J. Lee Thompson : Sir Charles Henry Arbuthnot Pinkerton Ferguson
  • 1971 : La Guerre de Murphy de Peter Yates : Murphy
  • 1972 : Dieu et mon droit de Peter Medak : Jack Arnold Alexander Tancred Gurney
  • 1972 : L'Homme de la Manche d'Arthur Hiller : Don Quichotte de la Mancha
  • 1972 : Under Milk Wood d'Andrew Sinclair : capitaine Tom Cat
  • 1975 : Fox trot d'Arturo Ripstein : Liviu
  • 1975 : Rosebud d'Otto Preminger : Larry Martin
  • 1975 : L'Île du maître (Man Friday) de Jack Gold : Robinson Crusoé
  • 1978 : Le Jeu de la puissance de Martyn Burke : colonel Zeller
  • 1979 : L'Ultime Attaque de Douglas Hickox : Lord Chelmsford
  • 1979 : Caligula de Tinto Brass : Tibère
  • 1980 : Le Diable en boîte de Richard Rush : Eli Cross
  • 1982 : Où est passée mon idole ? de Richard Benjamin : Alan Swann
  • 1984 : Supergirl de Jeannot Szwarc : Zaltar
  • 1985 : Creator de Ivan Passer : Harry
  • 1986 : Club Paradise de Harold Ramis : gouverneur Anthony Cloyden Hayes
  • 1987 : Le Dernier Empereur de Bernardo Bertolucci : Reginald F. Johnston
  • 1988 : High Spirits de Neil Jordan : Peter Plunkett
  • 1989 : Clair (In una notte di chiaro di luna) de Lina Wertmüller : Prof. Yan McShoul
  • 1990 : Les Ailes de la renommée (Wings Of Fame) d'Otakar Votocek : César Valentin
  • 1990 : Le Voleur d'arc-en-ciel d'Alejandro Jodorowsky : prince Meleagre
  • 1991 : Isabelle Eberhardt de Ian Pringle : Major Lyautey
  • 1991 : King Ralph de David S. Ward : Sir Cedric Willingham
  • 1992 : The Seventh Coin de Dror Soref : Emil Saber
  • 1997 : Le Mystère des fées : Une histoire vraie de Charles Sturridge : Sir Arthur Conan Doyle
  • 1998 : Phantoms de Joe Chappelle : Timothy Flyte
  • 1999 : Molokai: The Story of Father Damien de Paul Cox : William Williamson
  • 2001  : The final curtain de Patrick Harkins : J.J. Curtis
  • 2002 : Rock my world ou Global Heresy de Sidney J. Furie : Lord Foxley
  • 2003 : Bright Young Things de Stephen Fry : colonel Blount
  • 2004 : Troie de Wolfgang Petersen : le roi Priam
  • 2005 : Lassie de Charles Sturridge : le duc
  • 2006 : Esther, reine de Perse : Samuel
  • 2007 : Venus de Roger Michell : Maurice
  • 2007 : Ratatouille de Brad Bird : Anton Ego (voix)
  • 2007 : Stardust de Matthew Vaughn : roi de Stormhold
  • 2008 : Dean Spanley de Toa Fraser
  • 2008 : Christmas Cottage de Michael Campus
  • 2010 : Eager to Die de Michael Mandell
  • 2012 : Cristeros de Dean Wright : Père Christopher
  • 2013 : Katherine of Alexandria de Michael Redwood

Télévision

  • 1981 : Masada de Boris Sagal : général Lucius Flavius Silva
  • 1996 : Les Voyages de Gulliver de Charles Sturridge : empereur de Lilliput
  • 1998 : La Dynastie des Carey-Lewis (Coming Home) de Giles Foster : Colonel Carey-Lewis
  • 1999 : Jeanne d'Arc (Joan of Arc) de Christian Duguay : l'évêque Pierre Cauchon
  • 2002 : Le Rideau final (The Final Curtain) de Patrick Harkins : J.J. Curtis
  • 2003 : Hitler : La Naissance du mal (Hitler : the Rise of Evil) de Christian Duguay : le président Paul von Hindenburg
  • 2005 : Casanova (mini-série) de Russell T Davies : vieux Casanova
  • 2008 : Les Tudors (The Tudors) (saison 2) : pape Paul III
  • 2009 : Iron Road

Distinctions

  • 1962 : BAFTA Awards 1962 : Meilleur rôle dans Lawrence d'Arabie
  • 1962 : Sélectionné pour l'Oscar du meilleur acteur - Lawrence d'Arabie (Lawrence of Arabia)
  • 1963 : Golden Globe Award 1963 : Meilleur acteur de l'année
  • 1964 : Sélectionné pour l'Oscar du meilleur acteur - Becket
  • 1964 : Golden Globe Award : Meilleur acteur dans un film dramatique pour Becket
  • 1968 : Sélectionné pour l'Oscar du meilleur acteur - Le Lion en hiver (The lion in winter)
  • 1968 : Golden Globe Award : Meilleur acteur dans un film dramatique pour Le Lion en hiver
  • 1969 : Sélectionné pour l'Oscar du meilleur acteur - Goodbye, Mr. Chips de Herbert Ross : Arthur Chipping
  • 1969 : Golden Globe Award : Meilleur acteur dans un film musical ou une comédie 1969 pour Goodbye, Mr Chips
  • 1972 : Sélectionné pour l'Oscar du meilleur acteur - Dieu et mon droit
  • 1980 : Sélectionné pour l'Oscar du meilleur acteur - Le Diable en boîte
  • 1982 : Sélectionné pour l'Oscar du meilleur acteur - Où est passée mon idole ?
  • 1988 : David di Donatello du meilleur acteur dans un second rôle - Le Dernier Empereur
  • 1989 : Laurence Olivier Awards : Meilleur acteur 1989 dans Jeffrey Bernard is Unwell
  • 1999 : Emmy Awards 1999 pour Meilleur acteur pour Jeanne d'Arc
  • Oscar d'honneur en 2003
  • 2007 : Sélectionné pour l'Oscar du meilleur acteur - Venus

Doublage français

Modèle:Col-début | width="50%" align="left" valign="top" |

  • Gabriel Cattand dans :
    • Le Jeu de la puissance
    • Supergirl
    • High Spirits
    • Le Prince Casse-noisette (Voix)
    • King Ralph
  • Bernard Tiphaine dans :
    • Les Voyages de Gulliver (mini-série)
    • Lassie
    • Ratatouille (Voix)
    • Stardust
  • Jean Piat dans :
    • Lawrence d'Arabie
    • Lord Jim
    • La Nuit des généraux
  • Bernard Dhéran dans :
    • Le Dernier Empereur
    • Au loin la liberté (téléfilm)
    • Les Tudors (série télévisée)

| width="50%" align="left" valign="top" | et aussi

  • Bernard Woringer dans Quoi de neuf, Pussycat ?
  • Marcel Bozzuffi dans La Bible
  • Jean-Claude Michel dans Comment voler un million de dollars
  • Georges Aminel dans Casino Royale
  • René Arrieu dans Le Lion en hiver
  • Daniel Ceccaldi dans Rosebud
  • François Chaumette dans Caligula
  • Pierre Hatet dans L'Ultime Attaque
  • Jacques Thébault dans Masada (mini-série)
  • Julien Guiomar dans Nord et Sud 3 (mini-série)
  • Michel Le Royer dans Phantoms
  • Jean-Pierre Moulin dans Jeanne d'Arc (téléfilm)
  • Jean Négroni dans Troie
  • Bernard Lanneau dans Lawrence d'Arabie (scènes supplémentaires)

Modèle:Col-fin

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 David Thomson, « Peter O'Toole dies aged 81 », 15 décembre 2013, The Guardian
  2. Olivier Delcroix, « Peter O'Toole se replie sous sa tente », 12 juillet 2012, Le Figaro
  3. Peter O'Toole dies aged 81 at London's Wellington Hospital sur london24.com

Liens externes

Modèle:Autorité

Dernière modification de cette page 28.04.2014 08:35:39

Récupérée de Peter O'Toole de l'encyclopédie libre Wikipedia. Tous les textes sont disponibles sous les termes de la Licence de documentation libre GNU.