Oscar Pettiford

Oscar Pettiford

Date de naissance 30.9.1922 à Okmulgee, OK, Etats-Unis d Amérique

Date de décès 8.9.1960 à Kopenhagen, Hovedstaden, Danemark

Links www.allmusic.com (Anglais)

Oscar Pettiford

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Oscar Pettiford, né à Okmulgee en Oklahoma le 30 septembre 1922 – mort à Copenhague au Danemark le 8 septembre 1960, est un contrebassiste, violoncelliste et compositeur de jazz, surtout bebop.

Biographie

Oscar Pettiford naît en Oklahoma d'une mère choctaw et d'un père mi-cherokee mi-afro-américain.

En 1942 il intègre l'orchestre de Charlie Barnet et en 1943 attire l'attention après avoir enregistré avec Coleman Hawkins sur "The Man I Love". À la même période, il enregistre aussi avec Earl Hines et Ben Webster. Lui et Dizzy Gillespie dirigent un groupe bop en 1943. En 1945 Pettiford se rend en Californie avec Hawkins. Il apparaît dans The Crimson Canary un film connu pour sa musique originale. Il joue ensuite avec Duke Ellington de 1945 à 1948 et avec Woody Herman en 1949 avant de jouer surtout comme leader dans les années 1950.

En 1958 il déménage à Copenhague et enregistre pour des labels européens. Oscar Pettiford meurt en 1960 d'un virus proche de celui de la poliomyélite.

Violoncelliste de jazz

Pettiford est considéré comme le pionnier du violoncelle en tant qu'instrument soliste en jazz. En 1949, alors qu'il a un bras cassé, Pettiford ne peut jouer de la basse et s'essaye au violoncelle, prêté par un ami. Il l'accorde en quartes, comme une contrebasse mais une octave plus haut. Il enregistre pour la première fois avec un violoncelle en 1950. Le violoncelle devient alors son second instrument et il continuera à en jouer tout au long de sa carrière.

Œuvre

Parmi ses compositions, on peut citer Tricotism, Laverne Walk, Bohemia After Dark et Swingin' Till the Girls Come Home.

Discographie

En tant que leader

En tant que sideman

  • Art Blakey: Drum Suite (Columbia, 1957)
  • The Birdlanders: Vol. 2 (OJC, 1954) avec Kai Winding, Al Cohn, Tal Farlow, Duke Jordan, Max Roach, Denzil Best
  • Sid Catlett: 1944-1946 (Classics)
  • Teddy Charles: 3 for Duke (Jubilee/London,1957)
  • Chris Connor & John Lewis Quartet: Chris Connor (Atlantic)
  • Miles Davis: The Musings of Miles (Prestige)
  • Miles Davis: Miles Davis Volume 1/Miles Davis Volume 2 (Blue Note, 1952–54)
  • Kenny Dorham: Jazz Contrasts (OJC, 1957) Afro-Cuban (Blue Note, 1955)
  • Duke Ellington: Carnegie Hall Concert January 1946 (Prestige)
  • Duke Ellington: Carnegie Hall Concert December 1947 (Prestige); 1947-1948 (Classics), 1949-1950 (Classics), Great Times! (OJC, 1950) (includes "Perdido", "Blues for Blanton")
  • Tal Farlow: Jazz Masters 41 (Verve 1955-58); Finest Hour (Verve, 1955–58)
  • Leonard Feather: 1937-1945 (Classics,1952–56)
  • Dizzy Gillespie: 1945 (Classics)
  • Urbie Green: East Coast Series Vol. 6 (Bethlehem, 1956)
  • Jimmy Hamilton & The New York Jazz Quintet (Fresh Sound Rec.)
  • Coleman Hawkins: Rainbow Mist (Delmark, 1944), The Hawk Flies High (OJC, 1957)
  • Ernie Henry: Last Chorus (OJC, 1956–57)
  • Woody Herman: Keeper Of the Flame (Capitol, 1948–49)
  • Earl Hines Trio: Fats Waller Memorial (Signature SI-l-lA/B etc.)
  • Johnny Hodges: Caravan (Prestige, 1947–51)
  • Helen Humes: 1927-1945 (Classics)
  • Milt Jackson: Ballads & Blues (Atlantic, 1956)
  • Milt Jackson: Plenty, Plenty Soul (Atlantic, 1957)
  • Lee Konitz et Warne Marsh: Lee Konitz with Warne Marsh (Atlantic, 1955)
  • Herbie Mann: Sultry Serenade (Riverside, 1957), Salute to the Flute (Epic, 1957)
  • Helen Merrill: Helen Merrill (Emarcy, 1954), Dream of You (Emarcy, 1957)
  • Thelonious Monk: Thelonious Monk Plays Duke Ellington (Riverside, 1955), The Unique Thelonious Monk (Riverside, 1956), Brilliant Corners (Riverside, 1956)
  • Phineas Newborn, Jr.: Here Is Phineas (Atlantic, 1956)
  • Leo Parker: Prestige First Sessions: Volume 1 (Prestige, 1950)
  • Max Roach: Deeds, Not Words (OJC, 1958)
  • Sonny Rollins: Freedom Suite (Riverside, 1958)
  • Charlie Rouse: Les Jazz Modes (Dawn, 1956)
  • Sonny Stitt: Sonny Stitt Plays Arrangements from the Pen of Quincy Jones (Roost, 1955)
  • Billy Strayhorn: Great Times! (Riverside, 1950)
  • Art Tatum: The Art Of Tatum (ASV, 32-44)
  • Clark Terry: Clark Terry (EmArcy, 1955)
  • Lucky Thompson: Accent on Tenor Sax (FSR, 1954)
  • Lucky Thompson: Tricotism (Impulse, 1956)
  • George Wallington: The George Wallington Trios (OJC, 1952–53)
  • Julius Watkins: Julius Watkins Sextet (Blue Note, 1954–55)

Liens externes

Dernière modification de cette page 30.12.2018 17:19:32

Récupérée de Oscar Pettiford de l'encyclopédie libre Wikipedia. Tous les textes sont disponibles sous les termes de la Licence de documentation libre GNU.