Chuck Rainey

Chuck Rainey

Date de naissance 17.6.1940 à Cleveland, OH, Etats-Unis d Amérique

Links www.chuckrainey.com (Anglais)

Chuck Rainey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Chuck Rainey né Charles Walter Rainey III le 17 juin 1940 à Cleveland dans l'Ohio est bassiste américain. Venu de la musique soul et du rhythm and blues, il a élargi son répertoire au jazz-rock, et de façon plus anecdotique au reggae. Il est surtout connu pour avoir joué sur plusieurs albums de Steely Dan mais il a joué avec d'autres artistes connus, et ce depuis 1962.


Biographie

Il fait ses premiers pas au piano à 5 ans, puis à l'alto à 9 ans. Adolescent, il acquiert une éducation musicale à la trompette puis au tuba baryton et participe à divers orchestres de cuivres[1]. Lors de ses obligations militaires, Rainey apprend alors la guitare rythmique et commence à jouer dans des groupes locaux[2]. À son retour, il devient chef de section cuivre et achève sa scolarité musicale. Après deux années au Lane College de Jackson, Tennessee, il quitte les études pour devenir musicien à plein temps. Il se tourne alors vers la guitare basse et travaille comme bassiste de studio à New York, accompagnant parfois des concerts d'artistes comme Quincy Jones, Aretha Franklin et The Supremes.

Il est brièvement membre du groupe de King Curtis, King Curtis & The Kingpins, mais en tournée il est souvent remplacé par Jerry Jemmott. C'est dans ce cadre qu'il a participé à la deuxième tournée des Beatles aux États-Unis.

Il s'installe à Los Angeles en 1972 et poursuit sa collaboration avec Quincy Jones au sein du Jones' big band, et sa carrière de musicien de studio. A partir de 1974 et de l'album Pretzel Logic, on entend sa basse sur tous les albums de Steely Dan jusqu'à leur première séparation en 1981 : Katy Lied, The Royal Scam, Aja et Gaucho.

Musicien doté d'une grande faculté d'adaptation, il a également démontré son sens de la pédagogie, en intervenant notamment au Musicians' Institute[3] de Hollywood. Il a participé au livre d'Allan Slutsky en hommage au bassiste de Motown James Jamerson en 1989, Standing in the Shadows of Motown.

Instruments

Chuck Rainey a admis au début des années 1980 dans une conférence au Musicians' Institute qu'il utilisait la même Fender Precision Bass de 1962. C'est cette basse qu'il joue sur le disque Aja de Steely Dan. Il a depuis été vu, pour répondre aux exigences de l'évolution de la guitare basse dans son utilisation en studio, avec des basses cinq cordes du luthier Stuart Spector. Chuck Rainey étant très connu au Japon, la marque Xotic lui a réalisé, sur ses exigences, une basse hybride "PJ"[4]. Il reste toutefois fidèle au modèle Precision Bass de Fender, qui est sa signature sonore.

Sources bibliographiques

  • Allan Slutsky, Standing in the Shadows of Motown. Hal Leonard Corporation, 1989

Discographie

En tant que leader

  • The Chuck Rainey Coalition (1972, Skye)
  • Born Again (1981, Hammer 'N Nails)
  • Hangin Out Right (1996, CharWalt)
  • Sing and Dance (1998, CharWalt)

En tant que bassiste de studio ou en concert

  • 1965 : Red Holloway – Red Soul (Prestige)
  • 1967 : Phil UpchurchFeeling Blue (Milestone)
  • 1968 : Hubert Laws – Laws' Cause (Atlantic)
  • 1968 : David Newman – Bigger & Better (Atlantic), The Many Facets of David Newman (Atlantic)
  • 1968 : Cal Tjader – Solar Heat
  • 1968 : Laura Nyro – Eli and the Thirteenth Confession
  • 1968 : J. J. Johnson and Kai Winding – Betwixt & Between (A&M/CTI)
  • 1968 : Eddie Harris – Plug Me In (Atlantic)
  • 1968 : Willie Bobo – A New Dimension (Verve)
  • 1968 : George BensonGoodies (Verve)
  • 1969 : The RascalsFreedom Suite
  • 1969 : Gary McFarlandAmerica the Beautiful
  • 1969 : Hank CrawfordMr. Blues Plays Lady Soul (Atlantic)
  • 1969 : Yusef LateefYusef Lateef's Detroit (Atlantic)
  • 1969 : Quincy JonesWalking in Space (CTI)
  • 1969 : Lena Horne and Gábor Szabó – Lena & Gabor (Skye)
  • 1969 : Dizzy GillespieCornucopia (Solid State)
  • 1969 : Gary BurtonGood Vibes (Atlantic)
  • 1969 : Al KooperYou Never Know Who Your Friends Are
  • 1969 : Jimmy McGriffElectric Funk
  • 1970 : Johnny Pate – Outrageous
  • 1970 : Junior ManceWith a Lotta Help from My Friends (Atlantic)
  • 1970 : Shirley ScottSomething (Atlantic)
  • 1970 : Billy Butler: Yesterday, Today & Tomorrow (Prestige)
  • 1970 : Yusef LateefSuite 16 (Atlantic)
  • 1970 : Ray BryantMCMLXX (Atlantic)
  • 1970 : Roberta FlackChapter Two
  • 1970 : Laura NyroChristmas and the Beads of Sweat
  • 1970 : Lonnie Smith – Drives
  • 1971 : Hank CrawfordIt's a Funky Thing to Do (Cotillion)
  • 1971 : Gato BarbieriEl Pampero (Flying Dutchman)
  • 1971 : Donny HathawayDonny Hathaway
  • 1971 : Yusef LateefThe Gentle Giant (Atlantic)
  • 1971 : Grant GreenVisions
  • 1971 : Gene AmmonsMy Way (Prestige), Free Again (Prestige)
  • 1971 : Bernard Purdie Stand By Me (Whatcha See Is Whatcha Get) (Mega)
  • 1971 : Roberta FlackQuiet Fire
  • 1971 : Mose AllisonWestern Man (Atlantic)
  • 1972 : The CrusadersHollywood
  • 1972 : The Crusaders1
  • 1972 : Hampton HawesUniverse (Prestige)
  • 1972 : Joe WalshBarnstorm
  • 1972 : Phil UpchurchDarkness, Darkness
  • 1972 : Delaney, Bonnie & Friends – D&B Together
  • 1972 : Charles Kynard – Woga (Mainstream)
  • 1972 : Aretha FranklinAmazing Grace
  • 1972 : Tim BuckleyGreetings from L.A.
  • 1973 : Donald ByrdBlack Byrd
  • 1973 : Dave MasonIt's Like You Never Left
  • 1973 : Margie Joseph – Margie Joseph
  • 1973 : Afrique – Soul Makossa
  • 1973 : David Newman – The Weapon (Atlantic)
  • 1973 : Charles Kynard – Your Mama Don't Dance (Mainstream)
  • 1973 : Mary McCreary – Butterflies In Heaven
  • 1973 : Bobbi HumphreyBlacks and Blues
  • 1973 : David Clayton-Thomas – David Clayton–Thomas
  • 1973 : Lightnin' Rod – Hustlers Convention
  • 1973 : Donald ByrdStreet Lady
  • 1973 : Aretha FranklinWith Everything I Feel in Me
  • 1973 : Bette MidlerBette Midler
  • 1973 : Sammy Johns – Sammy Johns
  • 1974 : Maggie Bell – Queen Of The Night
  • 1974 : Donald ByrdStepping into Tomorrow
  • 1974 : Bobbi HumphreySatin Doll
  • 1974 : Marlena ShawWho Is This Bitch, Anyway?
  • 1974 : Les McCannAnother Beginning
  • 1974 : Peggy LeeLet's Love
  • 1974 : Steely DanPretzel Logic
  • 1975 : Donald ByrdPlaces and Spaces
  • 1975 : Johnny Hammond – Gears
  • 1975 : Bobby HutchersonLinger Lane
  • 1975 : Gene HarrisNexus
  • 1975 : Bobbi HumphreyFancy Dancer
  • 1975 : Harvey MasonMarching In The Street
  • 1975 : Steely DanKaty Lied
  • 1976 : John HandyHard Work (ABC/Impulse)
  • 1976 : Robert PalmerSome People Can Do What They Like
  • 1976 : Nils LofgrenCry Tough
  • 1976 : Patti AustinEnd of a Rainbow (CTI)
  • 1976 : Gene HarrisIn a Special Way
  • 1976 : Sérgio Mendes & Brasil '77 – Homecooking
  • 1976 : Steely DanThe Royal Scam
  • 1976 : David T. Walker – On Love
  • 1976 : Jackson BrowneThe Pretender
  • 1976 : King Errisson – The Magic Man
  • 1976 : Marvin GayeI Want You
  • 1976 : Betty Davis – Hangin' Out In Hollywood / Crashin' From Passion
  • 1977 : Minnie RipertonStay in Love
  • 1977 : Lara Saint Paul – Saffo Music
  • 1977 : Tom ScottBlow It Out
  • 1977 : Steely DanAja
  • 1977 : Terence Boylan - Terence Boylan
  • 1978 : Dusty SpringfieldIt Begins Again
  • 1978 : Jiro Inagaki & Chuck Rainey Rhythm Section – Blockbuster
  • 1978 : Leo SayerLeo Sayer
  • 1978 : Frankie ValliValli is the Word
  • 1978 : Tavares – Future Bound
  • 1978 : D.C. LaRue – Confessions
  • 1978 : Cheryl Lynn – Cheryl Lynn
  • 1979 : Lowell George – Thanks, I'll Eat It Here
  • 1979 : Leo SayerHere
  • 1979 : Minnie RipertonMinnie
  • 1980 : Steely DanGaucho
  • 1981 : Rickie Lee JonesPirates
  • 1982 : Larry CoryellFairyland
  • 1982 : Ry CooderThe Slide Area
  • 1982 : Eye to Eye – Eye to Eye
  • 1982 : Donald FagenThe Nightfly
  • 1997 : Andrés Calamaro – Alta suciedad

Références

  1. (en) « Exclusive interview with FBPO’s Jon Liebman », sur http://forbassplayersonly.com, 19 octobre 2009 (consulté le 17 novembre 2017)
  2. (en) « Bio », sur http://chuckrainey.com, 2015 (consulté le 17 novembre 2017)
  3. (en) « Chuck Rainey Throwback Thursday From the MI Library », sur https://www.youtube.com, 18 mai 2017 (consulté le 17 novembre 2017)
  4. (en) « XPJ Series », sur http://xotic.us/ (consulté le 17 novembre 2017)
Dernière modification de cette page 18.05.2018 01:45:49

Récupérée de Chuck Rainey de l'encyclopédie libre Wikipedia. Tous les textes sont disponibles sous les termes de la Licence de documentation libre GNU.