Jeff Berlin

Jeff Berlin

Date de naissance 17.1.1953 à New York City, NY, Etats-Unis d Amérique

Jeff Berlin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jeff Berlin
Jeff_Berlin_in_Austin,_2007.jpg
Profession(s) musicien
Genre(s) jazz-rock, rock progressif
Instrument(s) basse électrique
Années actives depuis 1975

Jeff Berlin, (né le 17 janvier 1953), est un bassiste américain. Depuis le milieu des années 1970, il est connu pour sa virtuosité dans le jazz-rock et le rock progressif.

Son enfance

La musicalité de Jeff Berlin lui vient de ses parents, tous deux musiciens. En effet, sa mère était une pianiste accomplie et son père un chanteur d'opéra. Enfant, Jeff Berlin était considéré comme un prodige au violon, mais à l'âge de 14 ans, il changea d'instrument pour se consacrer à la basse électrique. Lors de son apprentissage de l'instrument, il étudia au Berklee College of Music à Boston.

Sa carrière en tant que musicien

Débutant dans les années 1970, Jeff Berlin occupe surtout des postes de "sideman" aux côtés de musiciens plus connus, à l'instar de beaucoup de musiciens débutants ; c'est l'album "I" du pianiste suisse Patrick Moraz, paru en 1975, aux côtés de Ray Gomez (guitare) et Alphonse Mouzon (batterie) qui révèle sa virtuosité au grand public. Il publie son 1er album solo au milieu des années 1980, album surtout connu pour son interprétation de "Dixie", l'hymne sudiste américain. Il joue également avec Bill Bruford de 1977 à 1980, musicien qu'il retrouvera par la suite aux côtés de Kazumi Watanabe en 1986 (Spice of Life) puis au sein du groupe ABWH, l'émanation de Yes sans Chris Squire, pour une tournée mondiale en 1989 où il remplace Tony Levin, malade, au pied levé. Van Halen qui le voit jouer à Los Angeles en 1983 au sein du trio de Alan Holdsworth, lui propose de le rejoindre, ce que Berlin refuse. En 1988, il rejoint le John McLaughlin Trio pour une tournée européenne de six mois qui s'achève au festival de jazz de Juan les Pins où sa virtuosité est saluée par une standing ovationRéf. nécessaire.

Aujourd'hui, quand son école de musique lui en laisse la possibilité, Jeff Berlin se produit surtout avec son propre groupe aux côtés du pianiste Richard Drexler et du batteur Danny Gottlib, groupe avec lequel il réalise régulièrement des enregistrements tels que le fameux In Harmony's Way où l'on retrouve quelques-uns des solos virtuoses qui font sa réputation. Jeff Berlin a souffert de la comparaison avec Jaco Pastorius, autre virtuose apparu à la même époque sur la scène musicale, et mis en lumière par sa collaboration avec Weather Report en 1976 ; pourtant les deux musiciens, qui évoluent dans des univers différents, n'ont finalement qu'une seule chose en commun, leur approche moderne et virtuose de la basse électrique.

Le jeu de basse de Jeff Berlin est un jeu typique du jazz-rock, à la manière de Jaco Pastorius, toutefois Jeff Berlin joue de la basse frettée, et s'est toujours détaché de son influence et du piège de l'imitation [1].

Sa carrière en tant que professeur

Jeff Berlin est également connu en tant que critique musical. Il est l'un des membres fondateurs du Bass Institute of Technology à Los Angeles, et plus tard de la Players School of Music à Clearwater en Floride. De plus il écrit régulièrement des articles pour des magazines spécialisés tel que Bass Player Magazine.

Equipements

Dean guitars a récemment fait un modèle signature Jeff Berlin et Peavey a autrefois sorti un modèle signature intitulé "Palaedium". En 2014, une nouvelle basse signature est annoncé par le Cort sous le nom de Rithimic[2].

Il a également un amplificateur signature fait par Markbass.

Discographie

Notes et références

  1. Article consacré à Jeff Berlin
  2. http://www.premierguitar.com/blogs/5-daily-news/post/20168-cort-introduces-the-jeff-berlin-signature-bass

Liens externes

Dernière modification de cette page 14.01.2014 14:02:13

Récupérée de Jeff Berlin de l'encyclopédie libre Wikipedia. Tous les textes sont disponibles sous les termes de la Licence de documentation libre GNU.