Münchner Philharmoniker

Unfortunately, there is no biography in English available the moment.

Orchestre philharmonique de Munich

From Wikipedia, the free encyclopedia.

L’Orchestre philharmonique de Munich (Münchner Philharmoniker) est un orchestre symphonique allemand fondé en 1893 ; c’est l’un des principaux orchestres de la ville de Munich, avec l’Orchestre symphonique de la Radiodiffusion bavaroise et l’Orchestre de l’Opéra d’État de Bavière.

Historique

Fondé en 1893 par Franz Kaim sous le nom d’Orchestre Kaim (Kaim-Orchester), l’orchestre attire très vite les plus grands chefs, tel Gustav Mahler qui le dirige dès 1897, puis y crée ses Quatrième et Huitième Symphonies. De même Bruno Walter assure la création du Chant de la terre en 1911. Felix Weingartner est le premier chef de renom à assurer la direction musicale, de 1898 à 1905, alors que le jeune Wilhelm Furtwängler y fait ses débuts en le 19 février 1906.

À partir de 1910, l’orchestre se nomme Orchestre de la Société de concerts de Munich (Orchester des Münchener Konzertvereins).

La formation doit cesser ses activités pendant la Première Guerre mondiale, en raison du manque de financement – il ne recevait que des capitaux privés – et de la mobilisation de certains de ses membres. Il les reprend après la guerre avec le soutien de la ville de Munich, sous la direction du compositeur Hans Pfitzner, puis du brucknérien Siegmund von Hausegger. En 1928, l’orchestre prend son nom actuel de Münchner Philharmoniker.

Après la victoire des nazis en 1933, le talentueux Oswald Kabasta se fourvoie dans le soutien au régime d’Adolf Hitler.

Après la guerre, des questions matérielles se posent avec la reconstruction de la salle de concert détruite. Hans Rosbaud puis Rudolf Kempe redonnent tout son prestige à la formation munichoise. En 1979, l’emblématique Sergiu Celibidache façonne l’orchestre à sa manière, comme en témoignent les nombreux enregistrements de concerts publiés à sa mort.

En 1985 est inaugurée la philharmonie du Gasteig, résidence actuelle de l'orchestre.

Depuis 1999, les nominations des chefs réputés James Levine et Christian Thielemann ont démontré l’intérêt accordé à cette formation.

Liste des directeurs musicaux

Par six fois le poste est resté vacant après la mort ou le départ du directeur musical indiqué (*).

Ouvrages créés (sélection)

  • Günter Bialas : Concerto pour violon (1949) - Preisungen (1964) - Lamento di Orlando (1986),
  • Hans Jürgen van Bose : Symbolum (1988),
  • Walter Braunfels, César Bresgen : Totentanz (1958),
  • Anton Bruckner : Symphonie n° 5 en si bémol majeur (1935) - Symphonie n° 6 en la majeur (version originale, 1932) - * Symphonie n° 9 en ré mineur (version originale, 1932),
  • Johann Nepomuk David : Variations symphoniques sur un thème de Heinrich Schütz (1943),
  • Werner Egk : Vier Italienische Lieder (1932) - Columbus (1934),
  • Gottfried von Einem : Münchner Symphonie (1985),
  • Harald Genzmer : Symphonie n° 3 (1986),
  • Friedrich Gulda : Paradise Island (1990),
  • Joseph Haas, Peter Michael Hamel : Die Lichtung (1988),
  • Georg Friedrich Haas : Bruchstück (2007),
  • Karl Amadeus Hartmann : Scherzo pour percussion (1990),
  • Wilfried Hiller : Chagall-Zyklus (1993),
  • Karl Höller : Hymnen für Orchester (1934) - Sweelinck-Variationen, opus 56 (1951),
  • Rudolf Kelterborn : Symphonie n° 2 (1970),
  • Wilhelm Killmayer : Concerto pour piano (1956),
  • Nikolaï Korndorf : Sempre tutti (1987),
  • Witold Lutosławski : Interludium (1990),
  • Gustav Mahler : Symphonie n° 4 en sol majeur (1901) - Symphonie n° 8 Les Mille en mi bémol majeur (1910) - Le Chant de la Terre" (Das Lied von der Erde) (1911),
  • Joseph Marx, Siegfried Matthus : Die Windsbraut (1986),
  • Philipp Maintz : tríptico vertical pour soprano et grand orchestre (2014),
  • Jan Müller-Wieland : Egmonts Freiheit oder Böhmen liegt am Meer pour récitant, soprano, chœur, orgue et grand orchestre (2014),
  • Luigi Nono : Camminantes...Ayacucho (1987),
  • Hans Pfitzner : Symphonie opus 36a (1933),
  • Max Reger : Symphonische Rapsodie, opus 147 pour violon et orchestre (1932),
  • Wolfgang Rihm : Unbenannt (1986),
  • Armin Schibler : Concerto pour piano (1970),
  • Alfred Schnittke : Concerto pour violoncelle (1986),
  • Ferit Tüzün, Hugo Wolf : Scherzo et finale (1940),
  • Ermanno Wolf-Ferrari : Concerto pour violon (1944).

Liens externes

  • (de + en) Site web officiel
  • (de) Chronologie sur le site de Oehms Classics.de
This page was last modified 21.03.2019 14:44:15

This article uses material from the article Orchestre philharmonique de Munich from the free encyclopedia Wikipedia and it is licensed under the GNU Free Documentation License.